Néferousobek, la première pharaonne d’Égypte

Salut l’internet de France, de Navarre et d’Égypte, et de partout ailleurs. Petite nouveauté pour vous, mais aussi pour moi. C’est vrai Dagobert, François Ier et Louis XVI, je les connais les animaux, mais aujourd’hui, je m’attaque à l’histoire d’Égypte. … Continuer la lecture 

Share Button

Le Roi Dagobert, le pouvoir, les femmes et l’Eglise

Le jeune roi

Le bon roi Dagobert, est le petit fils de la terrible Fredegonde, tu sais, celle qui a tué toute sa belle-famille ? Et le fils de Clotaire II, surnommé, le Roi de Fer. Avec un héritage familial pareil, on a de quoi flipper un peu de Dagobert. Et pourtant, bien au contraire, Dagobert est un roi sage, rationnel et un remarquable administrateur ! Enfin, il perd un peu la tête pour pécho de la meuf parfois quand même.

Clotaire II nomme son fils roi d’Austrasie en 623 alors que celui-ci n’a que 15 ans. Et puis, en 629, à la mort de Clotaire, Dagobert récupère la Bourgogne et la Neustrie, ne laissant à son frère Charibert qu’un petit territoire, l’Aquitaine. Et encore, c’est parce qu’il n’avait pas le choix. Dago a même fait assassiner son oncle, Brunulphe, parce qu’il tentait de se faire une place dans le royaume.

Maître de son territoire

Dagobert gouverne depuis Paris, il est entouré d’une équipe pas franchement funky, mais super efficace : le Neustrien Dadon, l’Albigeois Didier, Wandrille ou encore Éloi. L’idée, c’est d’avoir un territoire uni et unifié avec une vraie politique administrative (c’est-à-dire qu’il ne faudrait pas que les impôts ne soient pas prélevés partout et qu’on manque d’argent). Aussi, à la mort de Charibert, les Basques ont récupéré un morceau de territoire Gascon. Ni une, ni deux, Dagobert envoie une armée pour les écraser. Sans pitié. C’est un succès. Continuer la lecture

Share Button

Les mignons du Roi, duels ou sodomies ?

Un beau jour, Nostradamus a prédit à Catherine de Medicis que trois de ses enfants deviendraient Rois de France. Fruit du hasard, ou du destin, à la mort ridicule d’Henri II, François II va régner, puis il meurt, et Charles … Continuer la lecture 

Share Button

Leçon d’histoire : comment quitter son mec sans perdre son honneur ?

Salut l’internet, aujourd’hui on cause société (et histoire du droit). On s’est tous fait larguer, à un moment ou un autre de notre vie, un moment plus ou moins récent d’ailleurs. Bon, c’est chiant, mais ça finit toujours par passer. Par contre, on a déjà quitté quelqu’un, et souvent on passe pour des méchantes personnes, parfois on l’est aussi. Mais on tente de garder la tête fière, certaines y parviennent bien. Voici, l’histoire d’une femme qui veut quitter son mec.

Les faits :

Il était une fois (à la fin des années 1770) un aubergiste de Niort qui tombe fol amoureux d’une fille sans le sou. Malgré les conseils de ses proches, Monsieur X décide d’épouser la belle. Il a raison d’épouser celle qu’il aime.

Malheureusement, Madame X n’a pas vraiment de bonnes intentions. En fait, on sait même pas trop pourquoi elle s’est mariée. Quelque temps après les noces, elle déserte la maison conjugale. Direction Paris.

Madame X envoie un courrier à son époux, lui disant qu’elle a gagné une grande somme d’argent à la loterie et le priant de la rejoindre pour profiter pleinement du gain inespéré. Le mec est super content, il a du fric, et surtout il va retrouver sa femme qu’il aime tant !

Or, à son arrivée, à peine est-il descendu de la diligence qu’une poignée d’officiers de police le constituent prisonnier. WTF ?

Madame X est allée voir les magistrats et a annoncé qu’elle avait été mise au courant de l’arrivée en ville d’un homme condamné au bannissement perpétuel, alors en fuite. Après avoir relevé son identité, les officiers se rendent vite compte que le mec n’a jamais été condamné et ils le relâchent. Ils rentrent à Niort. Un peu vénér.

Continuer la lecture

Share Button