Raconte-moi l’Histoire victime de censure.

agayib-al-ma%e1%b8%abluqa-38v

Salut les lecteurs de Raconte-moi l’Histoire, un petit message pour vous dire que la page facebook du blog a été supprimée. Presque 15 000 personnes lésées. Pourquoi ? Je ne sais pas. Une publication ne respecte pas les conditions de publication. Ce peut être un téton qui dépasse, une paire de fesses ou je ne sais quoi. Je rappelle que le blog a un but éducatif, culturel, certainement pas des attentes érotico-pornographiques, alors je ne comprends pas la décision de facebook. Je vais voir s’il est possible de faire appel de la décision. Je l’espère. En attendant de je suis très triste de voir trois ans de travail réduits à néant. Je vais garder le même rythme de publication. Venez jeter un oeil tous les lundis et jeudis, il y aura du nouveau. N’hésitez pas à partager cet article, mais aussi tous les autres. Sans les lecteurs, Raconte-moi l’Histoire n’a pas tellement de raison d’exister.

Vous pouvez me suivre :

Si toi aussi t’es pas content, partage cet article !

Share Button

Mary Read, célèbre femme pirate

Aujourd’hui je vous parle bandeau et jambe de bois. Enfin, presque. On va parler pirate ! Mais pas n’importe quel pirate… Je vous présente Mary Jane Read, une des plus célèbres pirates de l’histoire (l’autre c’est Anne Bonny, je vous en parlerai peut-être plus précisément une autre fois)(en attendant tu peux lire ce livre).

Mary Read coup

Qui est Mary Read ?

Mary Read est née à la fin du XVIIe siècle. Vers 1690. En Angleterre. Sa famille est modeste. Très très modeste. En fait, le père est mort en mer, il était capitaine de marine, et la mère élève ses deux enfants comme elle peut, avec le soutien de la grand-mère maternelle qui envoie du fric régulièrement pour l’éducation du grand frère, Willy. Bin oui, c’est l’aîné et c’est un garçon, c’est quand même deux bonnes raisons pour le préférer à la petite sœur. Sauf que Willy, il va décéder, alors pour ne pas avoir les vivres coupés par la grand-mère, la mère de Mary Read décide de la travestir pour la faire passer pour feu Willy. C’est un peu chelou quand même et soit la mamie est myope et sénile, soit elle habite loin et elle n’a jamais vu le subterfuge. Je ne sais pas. Toujours est-il que Mary Read va se faire appeler Willy pendant plusieurs années…

Le grand amour de Mary Read

Travestie en mec, c’est facile pour Mary de trouver du travail, d’abord, elle devient valet de pied, puis rapidement, elle s’enrôle sur un premier navire et s’engage enfin dans l’armée britannique en Flandres. Continuer la lecture

Share Button

L’histoire des toilettes, des latrines publiques aux paillettes intimes

Article illustré par Uzu !illu-1

Aller aux toilettes, c’est normal, c’est naturel, c’est comme ça. Si certains laissent la porte ouverte, d’autres plus pudiques se font discrets lorsqu’ils doivent y aller. À Rome, les latrines étaient un lieu utile, pratique et surtout un point de rendez-vous. Aujourd’hui, c’est plus… solitaire. Mais alors ? Quelle est l’histoire des toilettes ?

Les latrines publiques, le caca aux yeux de tous

En Grèce, en 2500 avant JC, si certaines villes possèdent déjà des toilettes et des systèmes d’évacuation des eaux usées, ça reste somme toute très modeste. Pour s’essuyer, les Grecs utilisent principalement trois ou quatre pierres polies ou… leurs vêtements. C’est un peu dégueu quand tu dois garder ta chemise toute la journée.

C’est à Rome que les latrines privées ou publiques vont se répandre. Mille ans après les premières toilettes grecques, les Romains développent les leurs et finissent par construire la « Cloaca Maxima » en -700. Il s’agit de l’immense système d’égouts de la Rome Antique.

[Le début de la construction des égouts date du VIIIè siècle avant notre ère, l'objectif étant d'assécher les marécages entre l'Esquilin, le Viminal et le Quirinal, du fait de l'expansion de la ville et de la croissance de sa population. Dans un premier temps l'égout était un canal à ciel ouvert, c'est en -200 qu'il est devenu complètement souterrain, et cela pour des raisons d'hygiène. Le grand égout faisait 800 mètres, il récupérait l'eau de pluie dans l'Argilète, passait par les latrines du Forum Romanum et rejoignait le Tibre.]

Qu’il s’agisse de latrines privées ou publiques, des litres d’eau passent sous les sièges en marbre ou en bois et évacuent les matières fécales dans des canaux jusqu’aux fleuves ou rivières les plus proches. À Rome, il s’agit du Tibre. C’est finalement l’ancêtre de la chasse d’eau !

uzu 2

Les toilettes publiques peuvent recevoir jusqu’à 80 personnes. Dans les latrines les plus classes, les murs sont généralement ornés de marbre ou de mosaïques. Il faut que ce soit agréable et bien aéré, en effet les hommes s’y retrouvent à plusieurs pour négocier, faire du commerce ou avoir des conversations privées. Tout en faisant ce qu’ils ont à y faire. Il faut imaginer des hommes d’affaires discuter tout en se nettoyant les fesses avec un tersorium : une éponge accrochée à un bâton utilisée par les Romains pour leur hygiène anale. Grande classe. Mieux vaut l’éponge que la chemise…

Au même moment, en Égypte, la cité d’Akhétaton (fondée en 1300 avant notre ère) possède des pierres percées dont l’utilité est clairement identifiable. Les pharaons et hauts personnages du pouvoir égyptien connaissent et utilisent les toilettes, en revanche, le peuple fait ses besoins dans la nature, notamment près des cours d’eau. C’est également ce qui va se passer en Europe avec la fin de l’Empire Romain. Continuer la lecture

Share Button

Lili Elbe, première femme transgenre opérée en 1930

gerda et einar

Einar Wegener est la première personne à avoir changé de sexe. En 1930, Einar passe sur le billard en Allemagne pour connaître une opération de réattribution sexuelle. La première au monde. Il devient physiquement Lili Elbe. Découvrez la vie de Einar Wegener, de Lili Elbe, et de son épouse Gerda Gottlieb.

Einar Wegener et Gerda : le couple d’artiste

Einar Wegener est né le 28 décembre 1882, c’est un peintre reconnu au Danemark durant la Belle Epoque. En 1904, il épouse Gerda Gottlieb, plus jeune de quelques années. Également peintre talentueuse mais qui a bien du mal à faire reconnaître son art. Faut dire que quand on est une meuf c’est jamais simple d’être reconnue, quoiqu’on fasse. (Je vous ai déjà dit que beaucoup de lecteurs pensent que je suis un homme parce que je parle de sexualité ET que je suis drôle ? [Enfin...] Oui oui, c’est vrai… Dans le doute, lorsqu’on ne sait pas, on m’appelle Monsieur. Bref.)

gerda 2

Les deux artistes mènent le parfait amour, ils vivent une vie d’artiste qui les conduit à se déplacer au fil des expositions de l’un ou de l’autre. Ils partent en Italie, en Angleterre puis en France, où ils vont s’installer plus durablement à partir de 1912. Malgré la guerre, le milieu de l’art va bon train et le couple se fait remarquer par ses frasques mais surtout son talent. Gerda est enfin sollicitée pour ses illustrations de mode par des magasines tels que Vogue, Secrets des Dames et des Modes, ou encore La Vie Parisienne. C’est plutôt classe ! Bientôt, avec l’aide de son époux, ses peintures vont également être appréciées.

La rencontre entre Einar et Lili Elbe

Alors que Gerda doit rendre un tableau rapidement mais que le modèle ne se présente pas, elle demande à Einar Wegener de bien vouloir prendre la pose pour elle. Einar accepte volontiers d’aider Gerda et se travestit une première fois pour elle. Puis une deuxième, une troisième fois et finalement, Einar aime ça. Continuer la lecture

Share Button