Mae West, sex-symbol des années 1920 donne son nom à

… un gilet de sauvetage pour les aviateurs américains pendant la seconde guerre mondiale… Comment ? C’est ce que je vous raconte dans ce nouvel article mais d’abord, il est temps d’en apprendre plus sur cette actrice à succès.

maewest_carygrant_closeup

 Mae West est née à Brooklyn le 17 aout 1893 dans une famille aimante et aisée, elle est d’origine bavaroise par sa mère et irlandaise par son père. Mathilda est mannequin et fabrique des corsets, elle va avoir une influence très importante sur sa fille au grand dam de la branche paternelle irlandaise et très catholique. Mae West commence sa carrière d’actrice alors qu’elle a seulement 7 ans à la paroisse et dès l’adolescence, on reconnaît son talent, elle n’hésite pas à jouer des rôles de travesti, de prostituée ou encore de noire.  

Mae West, actrice, scénariste et symbole de la liberté (sexuelle)

she-done-him-wrong-mae-west-1933-everett Continuer la lecture

Share Button

Rosemary Kennedy et l’expérience de lobotomie

Rosemary, c’est la petite sœur du président des États-Unis d’Amérique, elle est née le 13 septembre 1918 et son histoire est plutôt embarrassante pour les Kennedy…

298d0203152ff5d92a80a52c73b41

La jeunesse de Rosemary Kennedy

La famille Kennedy fait partie de la grande bourgeoisie bostonienne, aussi lorsque toute jeune, la petite Rosemary se fait remarquer par son retard mental et ses troubles de l’humeur, le standing en prend un coup, on ne la cache pas mais on évite quand même de trop l’exposer. Le léger retard dont souffre la petite fille est dû à sa naissance difficile, son cerveau a été privé d’oxygène durant plusieurs minutes. Continuer la lecture

Share Button

Quelques (bonnes) nouvelles !

Bonjour à tous, j’ai presque terminé d’envoyer les livres, il en reste une petite centaine (les packs à 37€ et 90€ essentiellement). Pour ceux qui veulent le livre avant Noël, il est encore possible de le commander car la boutique Raconte-moi l’Histoire est en ligne depuis plusieurs jours. On y retrouve quelques goodies et jusqu’au 15 décembre, les frais de port du livre sont offerts ! Profitez-en !

Pour celles et ceux qui l’attendaient, sachez qu’avec Pauline Roland, nous serons en dédicace le jeudi 10 janvier de 18h à 21h à la boutique Ulule à Paris (2ème arrondissement), on vous attend nombreuses et nombreux. Vous pouvez même venir juste pour faire un petit coucou. J’aime bien les coucous. Vous pourrez acheter des livres et sacs en tissus sur place (mais il est plus sur de les réserver en m’envoyant un mail à rmlhistoire@gmail.com avec comme objet « résa 10 janvier »)(et on ne prend que les espèces et les chèques).

Enfin, un article arrive très prochainement, il est en ligne sur Tipeee !

Voici un indice :

298d0203152ff5d92a80a52c73b41

 

Share Button

La poire à lavement, objet star de l’Ancien Régime

Si le lavement anal a toujours été pratiqué, et continue de l’être mais de manière beaucoup plus intime, c’est véritablement au XVIIème siècle qu’il fait partie des pratiques quasi-quotidiennes de tous les Français. Aussi, on trouve des poires à lavement, qu’on appelle souvent à tort clystères, dans chaque chaumières.

212fdaea4ad05eed624ee96a089d2c00

Retour sur l’histoire du lavement anal

 Les origines animales du lavement anal

Eh oui ! C’est en Mésopotamie et en Égypte que les humains ont vu des ibis s’insérer de l’eau dans le fondement avec le bec. Chacun ses méthodes… Toujours est-il que le peuple de Sumer a pris exemple et n’a pas hésité à le marquer dans les premiers écrits de l’histoire. C’est bien que ça avait de l’importance. Dans les tablettes d’argile de Mari et de Ninive ou sur le papyrus d’Ebers qu’on retrouve le lavement intestinal comme pratique thérapeutique. On retrouve aussi des suppositoires en Égypte, mais c’est une autre histoire.

Pour l’anecdote, les ibis avalent régulièrement du sable en chopant des poissons, style dans le Nil, de fait, ils sont constipés. En humidifiant le sable dans le colon, ils s’octroient la possibilité de chier paisiblement et ça, on ne peut pas le leur reprocher !

L’utilisation du clystère au fil des siècles

 

 Lorsque les Grecs et les Romains ont découvert les pratiques égyptiennes, ils ont particulièrement adopté le lavement anal. Le mot clystère est grec et il définit non pas la seringue ou l’acte du lavement comme on l’utilise souvent, mais bien le liquide qu’on injecte à l’aide d’un entonnoir relié par un tube à l’anus. Continuer la lecture

Share Button