Gangolf, le saint patron des cocus

Remercions les jours fériés qui me permettent de : déménager, booster la campagne Ulule et écrire des articles. Les journées sont chargées en ce moment et bientôt l’envoi de plus de 600 livres ne va rien arranger. Bref, je prends le temps aujourd’hui de vous écrire sur Gangolf, un cocu notoire.

Wolpertswende_St_Gangolf_Deckengemälde_Gangolf

 Qui est Gangolf ?

Gangolf est né en 702 à Varennes-sur-Amance. Ses parents sont de riches propriétaires et peuvent offrir à leur fils une éducation soignée. Aussi, Gangolf passe de nombreuses heures à lire, à écrire mais aussi à prier. Très pieux, ce n’est pas un enfant turbulent qui fait parler de lui, bien au contraire, il s’efface pour laisser briller dieu. Mais ses parents ont d’autres objectifs pour lui, ils veulent qu’il se marie et qu’il devienne militaire. Ce qu’il va faire très tôt au côté de Pépin le Bref. Il est la fierté de ses parents, d’autant que Dieu lui a donné des super pouvoirs.

On raconte que Gangolf peut : « guérir des gouttes, de préserver les moutons de la clavelée et autres maladies » et qu’il obtint le pouvoir de rendre la vue aux aveugles, de faire marcher les paralytiques, tout en guérissant le mal de dents, ce qui peut s’avérer très pratique, surtout au VIIIème siècle quand les dentistes ne sont pas encore au top du top, disons le. En plus, Gangolf épouse une jeune fille de haut-rang, Ganéa. Le tableau est parfait, tout le monde est beau, tout le monde est content… ou presque. Continuer la lecture

Share Button