Henri II a la bite tordue (maladie de Lapeyronie)

Je vous ai parlé dans un précédent article de l’accouchement difficile (très difficile) de Catherine de Médicis pour ses jumelles. Et pour cause, il a fallu découper une des jumelles dans le ventre afin de sauver la deuxième. C’est moche. Alors qu’avec une césarienne, on sauvait les deux (merci le progrès). Catherine de Médicis et Henri II, ont eu dix gosses et neuf grossesses, et pourtant, c’était pas gagné. Henri II a la bite tordue (vraiment tordue).

henri-ii-et-cath

Henri II et Catherine, le couple prometteur

Le 28 octobre 1533, alors que le futur Henri II épouse Catherine de Médicis, on se dit que la royauté a encore de beaux jours devant elle. C’est vrai. Elle est plutôt classe, issue d’une bonne famille, c’est la nièce du pape Léon X. Ça en jette non ? (non)(enfin, à l’époque, si). C’est clairement pas le grand amour entre les deux jeunes mariés, mais c’est pas tellement ce qu’on leur demande non plus. Tant qu’ils font bonne figure devant la populace et la cour et qu’ils font des gamins mâles pour la succession de la couronne, ça passe. Sauf que des gamins, ils n’arrivent pas à en avoir. Et c’est pas faute d’essayer. Un an après le mariage, toujours pas de mioche. Deux ans après, c’est pas mieux. En 1536, que dalle. Bin mince. Il y a bien un truc qui cloche… Et si le couple royal était stérile ? Avant de tirer des conclusions hatives, Henri II et Catherine de Médicis vont tenter des choses pour y remédier. Entre méthodes de grand-mère et superstition à la con, je vous le dis direct : rien ne marche.

Les remèdes inefficaces

Catherine de Médicis va appliquer tous les conseils qu’on lui donne. Tous. Même les plus idiots.

riri2

Tout d’abord, pour savoir si une femme est fertile, au XVIe siècle, il existe une méthode infaillible à base d’ail. Non, je déconne, c’est complètement WTF comme méthode, mais assez simple à réaliser. Pour cela il faut :

  • un vagin
  • une gousse d’ail
  • un peu de temps

L’idée c’est d’insérer la gousse d’ail dans le vagin et d’attendre douze heures. Continuer la lecture

Share Button

Cléopâtre a-t-elle inventé le vibromasseur ?

Vous l’avez lu partout sur internet, partout dans les livres et ben : c’est faux ! C’est vrai, ça n’a jamais eu lieu, Cléopâtre n’est pas à l’origine du premier sextoy vibrant. Et ce n’est pas qu’une histoire de piles ou d’électricité.

Cléopâtre

Cléopâtre et la légende du vibromasseur

Dans le livre SexStory, il est possible de voir Cléopâtre avec un papyrus roulé entre les cuisses. Bien fermé, le papyrus retient prisonnières des centaines de d’abeilles bourdonnantes dont l’agitation permet de faire « vibrer » le fameux papyrus. Et hop, elle se fout ça dans le vagin en se disant que tout va bien se passer. Et elle a des orgasmes multiples, la veinarde. Oui, mais en fait, non.

Explications

Pour bien comprendre, il faut saisir le contexte. Cléopâtre n’avait pas que des copains. À la mort d’Antoine et donc à la sienne, leurs détracteurs vont s’en donner à cœur joie pour noircir l’image de cette femme puissante (et pas si belle qu’on le prétend)(en fait, il existe très peu de représentations réalistes de Cléopâtre, et encore moins faites de son vivant). Continuer la lecture

Share Button

Isabelle de Bourbon-Parme, dépression et bisexualité

isab


Isabelle de Bourbon-Parme, mais qui est-ce ?

 

En théorie, la jolie Isabelle a une famille parfaite. Elle est la petite-fille de deux rois : Louis XV est son grand-père maternel, Philippe V d’Espagne son grand-père paternel. Ça en jette, vu comme ça.

Mais en fait, c’est pas terrible. J’veux dire, d’un point de vue biologique quoi. Philippe V d’Espagne est l’oncle de Louis XV.

Je t’explique. Faut repartir de plus loin.

Un peu de généalogie royale

Tu vois Louis XIV ? Il a eu un fils, le Grand Dauphin ; vu que c’était l’aîné il devait être roi, mais bon le mec il a régné plus de cinquante ans, increvable le Roi Soleil. Du coup, le Grand Dauphin est mort avant son père. Et je te raconte sa mort dans le tome 2 de Raconte-moi l’Histoire!

rand-dauphin

Donc c’est le fils aîné du Grand Dauphin qui doit hériter de la couronne : Louis de France. Louis de France a un petit frère, Philippe, futur Philippe V d’Espagne. Et Louis de France a un fils, le futur Louis XV. Philippe V est donc l’oncle de Louis XV.

Isabelle de Bourbon-Parme et sa famille

Ses deux grands-pères sont enclins à la dépression, aux humeurs noires. D’ailleurs Philippe V meurt d’une crise de folie.

philippe-v-etfarnese

En revanche, ses deux grands-mères sont assez équilibrées. Qu’il s’agisse de Marie Leszczynska ou d’Elisabeth Farnèse, elles aiment profondément leur petite-fille. Il vaut mieux pour Isabelle d’ailleurs, parce que son père Philippe est envoyé en France et Italie pour des affaires et sa mère, Marie-Louise-Élisabeth de France, la déteste.

Les années espagnoles d’Isabelle de Bourbon-Parme (1741-1748)

Isabelle est née en décembre 1741 ; sa mère a alors 14 ans et fait une bonne crise d’adolescence (on ne peut pas le lui reprocher). Louise-Élisabeth se tape un baby blues de folie et elle déteste sa fille pour deux raisons. Continuer la lecture

Share Button

Elisabeth Báthory, le procès sanglant

Il y a quinze jours, la page Facebook de Raconte-moi l’Histoire a été supprimée à cause d’un dessin de téton (oui), pour être au courant de tous les nouveaux articles, tu peux me suivre sur Twitter, sur Framasphère, sur la page de secours, ou encore grâce à la newsletter et tipeee ! On pourra pas dire que je vous laisse tomber !

elizabeth_bathory_portrait

La vie d’Elisabeth Báthory

Élisabeth Báthory est née le 7 août 1560. Elle grandit au château d’Ecsed où elle passe une enfance douce de petite bourgeoise avec sa famille ; son oncle paternel est gouverneur de Transylvanie alors que son oncle maternel, lui, deviendra roi de Pologne. Je vous l’ai dit. Bonne famille. Évidemment, la meuf, elle ne va pas se marier avec un pécore du coin, non, elle est promise à Ferenc Nadasdy. Aussi, comme le veut la coutume, dès l’âge de 11 ans, Élisabeth va vivre chez ses beaux-parents, au château de Sarvar., et c’est pas la grosse rigolade, elle est souvent prise de crises cheloues, genre hystérie ou épilepsie. Il lui arrive de ne parler à personne durant plusieurs jours.

1crises-de-folie

On raconte qu’à l’âge de 15 ans, pas encore mariée, elle s’est acoquinée avec un paysan qui l’a foutue enceinte. L’enfant, une fille, serait morte à la naissance.

Après avoir étouffé l’affaire (et l’enfant ?), Elisabeth Báthory épouse Ferenc Nadasdy, comme convenu. En cadeau de mariage, elle reçoit le château de Cachtice. C’est l’ancien château de l’empereur Rodolphe II du Saint Empire. Tout roule pour le couple, Elisabeth gère la baraque lorsque Nadasdy est sur le terrain, il commande les troupes hongroises dans leur guerre contre les Turcs. Il est pas souvent la maison d’ailleurs, alors le mariage est difficilement fécond. Pas d’enfant en dix ans de mariage. Mais finalement, à partir de 1585, deux petites filles naissent : Anna et Orsolya. Et un garçon, Andrei. Seule Anna survit. Puis deux autres enfants : Katarina et Pal.

Élisabeth aime la culture et les belles choses, elle parle six langues et elle est réputée pour aider les personnes dans le besoin, mais à partir de 1604, tout va basculer… Le mec d’Elisabeth Báthory décède à l’âge de 47 ans. Différentes rumeurs se propagent : la première, pas drôle, il meurt d’une blessure de guerre. La deuxième, stratégique, il a été assassiné par Basta, un mec qui terrorise la Transylvanie. Enfin, la dernière : il a été tué par une prostituée après un coït. Les sources ne s’accordent pas. On n’en sait rien. Continuer la lecture

Share Button