Comment baiser tranquille, ou la contraception à travers les siècles

egypte23

Salut les internets, dans la continuité de l’histoire de l’allaitement, je vous propose aujourd’hui de découvrir l’histoire de la contraception, intimement liée à celle de l’Eglise qui a bien fait en sorte d’emmerder les générations passées, genre « MAIS SI TU AURAS … Continuer la lecture 

Share Button

La (presque) Dolce Vita des Sforza

Après vous avoir conté la fabuleuse histoire du Royaume de Naples, je me penche sur l’autre extrémité de la péninsule où une autre cour connait un développement brillant. En fait, j’aime bien écrire des articles sur l’Italie, parce que j’ail’impression d’être belle et intelligente. C’est plaisant. Et puis, aussi, il y a des choses à dire. Genre, beaucoup.

Le pouvoir à Milan

Entre 1257 et 1457, la famille des Visconti a pris la tête du duché, et va le développer à gogo. Aussi, la région est  très fertile, très peuplée, riche d’industrie textile et de manufacture d’armes. Et enfin, et surtout, c’est un nœud stratégique crucial du fait de sa localisation. Il contrôle le cour du Po (le fleuve, pas le téléteubé) et les cols alpins qui sont le passage vers la France et l’Empire germanique.

Ca n’a pas été fastoche pour en arriver à un tel développement, Venise et Florence ont tenté de piquer du territoire, de la richesse de l’influence. Mais la famille des Visconti a su tenir la machine correctement. Hélas, en bon chef d’entreprise, Filippo Maria Visconti a délaissé sa famille et il meurt bien évidement sans descendance directe en 1447. Du coup, à Milan, pendant quelques temps, c’est un peu le bordel. Continuer la lecture

Share Button

La Belle Cordière, une trainée aux milles mots ?

Aujourd’hui je vous propose un article un peu particulier. Alors que j’errais comme une âme en peine sur Gallica le soir du 14 février (ne me jugez pas) je suis tombée sur une série de poèmes avec plein d’amour et un peu de sexe dedans. J’avais mis les deux yeux dans la vie de Louise Labé. C’est beau, c’est bien fait, j’ai eu envie de partager.  Et puis, en fouillant un petit peu plus, j’ai découvert un ouvrage sur la vie et les mœurs de la poétesse. J’ai décidé d’utiliser les deux pour vous la présenter.

Louise Labé, Louize L’abbé, Loyze Labé. On ne sait pas trop, on le trouve écrit sous toutes ces formes, et d’autres encore. Nous pouvons encore l’appeler la Belle Cordière, comme il était d’usage au XVIème siècle. Revenons ensemble sur son histoire:

L’éducation de Louise Labé

Le père de Louise Labé, Pierre Charly, est cordelier, il travaille le lin, la soie, et le chanvre. Et il a plein d’argent aussi. C’est pratique pour donner à sa fille une éducation digne des plus grands. Louise peut apprendre la musique, les langues Continuer la lecture

Share Button

Les dangers de l’abstinence (moi je risque rien, j’aime pas la philo)

Hégésias de Cyrène (en Libye actuelle) est né environ 290 ans avant notre ère, pour des raisons évidentes, il a été surnommé Peisithanatos, si tu parles pas le grec ça veut dire: celui qui pousse à la mort. Explications :

Le mec, c’est un cerveau, un philosophe grec comme on n’en fait plus. Mais la philosophie, parfois, c’est dangereux. Très dangereux. Personnellement, j’y suis pas tellement sensible, j’veux dire, j’fais pas mal de trucs sans trop réfléchir ni aux raisons, ni aux conséquences. C’est peut être parce que je suis bélier, mais on est pas là pour parler astrologie. Je disais donc, parfois, la philosophie, c’est relou, ça fait peur, mais pour vous, je m’y intéresse le temps d’un article.

Notre petit Hégésias est l’auteur d’un ouvrage important « L’abstinent ». Avec nos esprits guillerets du XXIème siècle, on se dit,  »Oh non, le monsieur il prône l’abstinence sexuelle, et c’est pas trop rigolol quand même« , ou les moins modérés d’entre nous « AH NON ! MOI JAMAIS ! PLUTÔT MOURIR ! »…

Continuer la lecture

Share Button