Le 23 décembre 1888, Vincent Van Gogh offre son oreille

van gogh

L’histoire est bien connue, le peintre Vincent Van Gogh, atteint de divers troubles psychiatriques se coupe l’oreille et peint un des autoportraits les plus célèbres de l’histoire de l’art. Mais ce que la plupart des gens ignore, c’est que l’artiste fou a offert son oreille à une jeune fille… qui a crié d’épouvante avant de tomber dans les pommes. Normal.

En cette période de Noël, je vous laisse découvrir une des pires idées de cadeaux.

 Vincent Van Gogh, un artiste torturé

Ce n’est un secret pour personne, Van Gogh était fou. Difficile d’établir un diagnostic mais on vise sur la schizophrénie avec troubles bipolaires, sans parler de la syphilis, du saturnisme et d’une épilepsie du lobe temporal… Bref. En 1888, Vincent Van Gogh vit à Arles, il partage un atelier avec Gauguin. Les deux artistes sont fauchés, ils passent leur temps à se disputer et à se menacer. Pour autant, ils ne peuvent se séparer et continuent leur vie commune. Mais le 23 décembre, c’est la goutte d’eau qui fait déborder le vase pour Paul Gauguin.

vase

Continuer la lecture

Share Button

Rosemary Kennedy et l’expérience de lobotomie

Rosemary, c’est la petite sœur du président des États-Unis d’Amérique, elle est née le 13 septembre 1918 et son histoire est plutôt embarrassante pour les Kennedy…

298d0203152ff5d92a80a52c73b41

La jeunesse de Rosemary Kennedy

La famille Kennedy fait partie de la grande bourgeoisie bostonienne, aussi lorsque toute jeune, la petite Rosemary se fait remarquer par son retard mental et ses troubles de l’humeur, le standing en prend un coup, on ne la cache pas mais on évite quand même de trop l’exposer. Le léger retard dont souffre la petite fille est dû à sa naissance difficile, son cerveau a été privé d’oxygène durant plusieurs minutes. Continuer la lecture

Share Button

Gangolf, le saint patron des cocus

Remercions les jours fériés qui me permettent de : déménager, booster la campagne Ulule et écrire des articles. Les journées sont chargées en ce moment et bientôt l’envoi de plus de 600 livres ne va rien arranger. Bref, je prends le temps aujourd’hui de vous écrire sur Gangolf, un cocu notoire.

Wolpertswende_St_Gangolf_Deckengemälde_Gangolf

 Qui est Gangolf ?

Gangolf est né en 702 à Varennes-sur-Amance. Ses parents sont de riches propriétaires et peuvent offrir à leur fils une éducation soignée. Aussi, Gangolf passe de nombreuses heures à lire, à écrire mais aussi à prier. Très pieux, ce n’est pas un enfant turbulent qui fait parler de lui, bien au contraire, il s’efface pour laisser briller dieu. Mais ses parents ont d’autres objectifs pour lui, ils veulent qu’il se marie et qu’il devienne militaire. Ce qu’il va faire très tôt au côté de Pépin le Bref. Il est la fierté de ses parents, d’autant que Dieu lui a donné des super pouvoirs.

On raconte que Gangolf peut : « guérir des gouttes, de préserver les moutons de la clavelée et autres maladies » et qu’il obtint le pouvoir de rendre la vue aux aveugles, de faire marcher les paralytiques, tout en guérissant le mal de dents, ce qui peut s’avérer très pratique, surtout au VIIIème siècle quand les dentistes ne sont pas encore au top du top, disons le. En plus, Gangolf épouse une jeune fille de haut-rang, Ganéa. Le tableau est parfait, tout le monde est beau, tout le monde est content… ou presque. Continuer la lecture

Share Button

Cronos, le dieu cannibale et castrateur

Pietro_Muttoni_-_Cronos_devouring_his_childCronos, ce n’est pas un mec cool. Autant le dire tout de suite. C’est un des personnages les plus importants de la mythologie grecque et il mange ses enfants et castre son père. En voilà une histoire faite pour Raconte-moi l’Histoire, et illustrée par Marie Eyquem, c’est encore mieux !

Cronos, fils de Terre et de Ciel

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

 

Un beau matin de septembre, alors que la rentrée approche, Ouranos et Gaia, frère et sœur, se reproduisent à tour de bras. Parmi les gamins, on trouve les Cyclopes, les Hécatonchires et les Titans.

Les Cyclopes, on les connait, ils sont trois et ils n’ont qu’un seul œil au milieu du front. Leur père les enferme dans le Tartare pour être pénard. A titre indicatif, le tartare est un lieu peu accueillant voire inhospitalier, on le décrit comme aride, brumeux, sans vie avec des lacs de souffre (donc qui pue l’œuf pourri) et des rivières de boue… C’est pas un endroit où élever des gamins ! Continuer la lecture

Share Button