L’histoire du cristal en Lorraine

Aujourd’hui on découvre le monde du verre et du cristal… Pourquoi les souffleurs de verre sont plus nombreux en Lorraine qu’ailleurs ? Pourquoi le cristal de Baccarat a une excellente réputation à l’international ? Dans cet article, je vous propose de découvrir l’histoire de la cristallerie en Lorraine.

Voici un guide des plus célèbres verreries de la région Lorraine.

20200604173454_IMG_8788

 La découverte du verre, par Pline l’Ancien

Une légende racontée par Pline l’Ancien fait naître le verre au 20 siècles avant notre ère. Un bateau faisant naufrage en pleine tempête sur une côte Phénicienne oblige les marchands à son bord à faire un feu sur la plage de sable. Pour faire chauffer leurs marmites à l’abri du vent, ils les déposent sur des pierres de nitre qu’ils destinaient à la vente. Au bout de quelques heures à haute température, des petits ruisseaux transparents s’écoulent dans le sable et se rigidifient… Le verre était né !

Si le hasard est heureux et l’histoire, belle, elle n’en reste pas moins une légende… Il semblerait que le verre trouve son origine plus de 3000 ans avant notre ère. En -2000, les Égyptiens ont hérité d’un savoir faire déjà millénaire en Mésopotamie et s’ornent -pour ceux qui le peuvent- dès plus beaux et fastueux bijoux. De l’or, des pierres précieuses et même des boules de verre ont été retrouvés dans le tombeau de Toutankhamon… A partir du VIIIème siècle avant notre ère, le commerce se fait florissant grâce au savoir faire naissant du soufflage de verre. Continuer la lecture

Share Button

Violette Morris, grande sportive et queer des années 1920

Violette Morris est connue et reconnue pour de nombreuses raisons, sportive hors-pair elle a raflé coupes et médailles dans différentes disciplines. En femme libre et indépendante, elle porte des pantalons et fréquente le milieu lesbien. Enfin, on l’accuse d’avoir activement collaboré avec la Gestapo pendant la Seconde Guerre mondiale, mais l’histoire n’est peut-être pas si simple…

640_violette_morris_r_gettyimages-105218845

Violette Morris, star des stades

Née en 1893, Violette Morris participe à la Première Guerre mondiale en tant qu’ambulancière et estafette. Son boulot est de faire circuler les messages du front. Passionnée de sport, elle commence sa carrière en 1917, alors que la guerre bat encore son plein. Elle pratique l’athlétisme, où elle se démarque au lancer de poids et de disque. Mais aussi beaucoup de football.

Elle se démarque dans une autre discipline, le water polo qu’elle pratique d’abord en équipe mixte durant deux saisons en 1925 et 1926, puis dans l’équipe des Libellule des Paris. Un des plus anciens centres de natation et de water-polo de France. En 1927, Violette Morris, passionnée d’automobile, remporte la course du Bol d’Or, elle est aussi à l’aise en voiture, qu’en avion ou sur un vélo. Véritable athlète, elle cumule les trophées, même en boxe ou elle affronte et vainc même des hommes. Dans le milieu, c’est assez humiliant pour eux. D’ailleurs Violette Morris a un slogan qu’elle n’hésite pas à dégainer lorsqu’on lui rappelle qu’elle est une femme et qu’elle devrait rester à sa place :

« Ce qu’un homme fait, Violette peut le faire ! ». Continuer la lecture

Share Button

L’origine du gâteau d’anniversaire

Pour notre anniversaire, on apprécie généralement de se retrouver entre amis ou en famille, souffler des bougies, manger un gâteau et même ouvrir des paquets cadeaux… Mais pourquoi ?

Tu fais quelque chose pour ton anniversaire ?

En Egypte antique, le pharaon fête son jour de naissance. Pas son arrivée sur terre, mais bien son début de règne, sa naissance en tant que pharaon. Les Perses également aiment célébrer leur naissance. A  Rome, chaque individu nait avec un bon génie, et les romains célèbrent leurs dieux et leur génie le jour de leur anniversaire. Rien de tel qu’un petit sacrifice animal pour fêter ça ! Un banquet est alors organisé et les proches ramènent des offrandes pour le génie et des porte-bonheurs pour la femme ou l’homme qui fête son anniversaire. Quant aux grecs, ils sont à l’origine du gâteau d’anniversaire et des bougies ! Continuer la lecture

Share Button

Vivian Maier, génie anonyme de la photographie

vm1975k05679-03-mc

Il est des histoires qu’il est nécessaire de commencer par la fin. C’est bien le cas de celle de Vivian Maier, une nounou américaine, toujours accompagnée de son appareil photo, décédée en 2009. Deux ans avant sa mort, un parfait inconnu, John Maloof, achète une valise contenant des milliers de négatifs et des appareils photos lui appartenant, faut dire que la vieille femme, ne paie plus le loyer de son garde-meuble, le propriétaire se débarrasse alors de toutes ses affaires durant une vente aux enchères. C’est le début de la reconnaissance du travail de l’artiste Vivian Maier.

 vivian-maier-photographe-toujours-hors-cadre,M212464

 John Maloof, historien local passionné de photographie

Durant les années 2000, John Maloof tente de retrouver des vues anciennes de son quartier Portage Park pour retracer l’histoire de la ville de Chicago. Lors de la vente aux enchères, il se porte acquéreurs d’un lot à 400€, à l’intérieur, 30 000 négatifs, des rouleaux de pellicules et quelques tirages des années 1950 mais aucune photographies de Portage Park. John Maloof n’est pas complémentent déçu car en observant les négatifs, il trouve les prises de vue esthétiques et décide d’en développer quelques unes et d’en numériser d’autres qu’il vend sur Ebay.

Vivian-Maier-par-John-Maloof1-tt-width-590-height-591-lazyload-0-crop-1-bgcolor-000000-except_gif-1

C’est en discutant avec des acheteurs passionnés qu’il se rend compte des trésors qu’il possède dans ses placards, il décide alors de chiner d’autres négatifs. Ni homme, ni femme. Il ne sait rien de l’artiste, pas même son nom. Jusqu’au jour où il tombe sur une signature au crayon à l’arrière d’une enveloppe. Continuer la lecture

Share Button