Waouh ! C’est incroyable !

150

En seulement 4 jours, la cagnotte a explosé et je vous remercie beaucoup. Pour celles et ceux qui veulent s’offrir le livre, le totebag, l’impression A4 dédicacée par Pauline Roland ou simplement apporter un petit coup de pouce. C’est par ici !

Vu que le palier des 150% a été validé, pour chaque commande passée de plus de 20€, vous recevrez en plus des contreparties prévues, deux cartes postales ! Si on dépasse les 200%, c’est une impression A5 qui se glissera dans votre colis.

Petit rappel : au delà de 100%, les bénéfices tirés (du prix de gros de l’impression des livres et des goodies) serviront à acheter plus d’exemplaires du livre pour pouvoir les présenter à des librairies et à organiser des dédicaces. C’est pour ça que chaque participation, même minime, compte.

Merci à tous <3

Share Button

Eugénie Guillou, de religieuse à maquerelle adepte du BDSM

Aujourd’hui, je vous propose un titre bien putaclick et un article de la même envergure avec le portrait d’Eugénie Guillou qui se destinait à devenir religieuse puis qui a changé d’avis. Et de vie. Elle est devenue une célèbre prostituée, reconnue pour ses accointances avec le BDSM.

600701670-612x612

Eugénie Guillou, jeune femme « irréprochable »

Eugénie a une enfance somme toute classique et aisée. Ses parents, Théodore et Marie, ont de l’argent et les affaires vont bien. Hélas, ça arrive… La famille Guillou va tout perdre et Eugénie doit faire ses études au Pensionnat des sœurs de la Providence. En 187 ??, elle décroche un diplôme de second ordre et elle devient assistante-institutrice près de Vincennes. Après deux années, elle décide de rejoindre définitivement la congrégation des sœurs de Sion pour devenir religieuse. Faut dire que son père décède cette année-là et la laisse sans le sou.

130922_77866_dessine_moi_sn635

Eugénie Guillou prend le nom de sœur Marie Zénaïde et reste plus de 10 ans dans la congrégation. Nous n’avons aucune info sur cette époque, car il ne se passe rien de folichon, ou alors rien de connu !, dans la vie d’Eugénie Guillou. Pour développer sa foi, la jeune fille rejoint par deux fois la communauté de Iasi en Roumanie. D’abord entre 1882 et 1885 puis plus longtemps entre 1885 et 1890. Une chose nous interroge malgré tout. En 1892, on refuse à la jeune fille la prononciation de ses vœux perpétuels. Pourquoi ? Que s’est-il passé ? On ne le sait pas… On sait en revanche qu’elle a touché une somme d’argent, un dédommagement de 2000 F.

La jeune femme avait-elle déjà des mœurs qu’on pourrait lui reprocher ? Continuer la lecture

Share Button

Raconte-moi l’Histoire de la sexualité !


titre-2.OFNjIdZ1KChd

✨ Tadaaaaaaam !

Vous l’attendiez tous, surtout moi, voici la campagne de financement du livre ! Tout se passe sur Ulule, n’hésitez pas à poser toutes les questions qui vous taraudent mais normalement, tout est expliqué. Le livre est beau, c’est le fruit de beaucoup de travail et d’une magnifique collaboration avec Pauline Roland. Je compte sur vous (il faut cliquer ici) !

 

La campagne ULULE !

Share Button

Cronos, le dieu cannibale et castrateur

Pietro_Muttoni_-_Cronos_devouring_his_childCronos, ce n’est pas un mec cool. Autant le dire tout de suite. C’est un des personnages les plus importants de la mythologie grecque et il mange ses enfants et castre son père. En voilà une histoire faite pour Raconte-moi l’Histoire, et illustrée par Marie Eyquem, c’est encore mieux !

Cronos, fils de Terre et de Ciel

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

 

Un beau matin de septembre, alors que la rentrée approche, Ouranos et Gaia, frère et sœur, se reproduisent à tour de bras. Parmi les gamins, on trouve les Cyclopes, les Hécatonchires et les Titans.

Les Cyclopes, on les connait, ils sont trois et ils n’ont qu’un seul œil au milieu du front. Leur père les enferme dans le Tartare pour être pénard. A titre indicatif, le tartare est un lieu peu accueillant voire inhospitalier, on le décrit comme aride, brumeux, sans vie avec des lacs de souffre (donc qui pue l’œuf pourri) et des rivières de boue… C’est pas un endroit où élever des gamins ! Continuer la lecture

Share Button