Les Adamites, ou la secte des gens tout nus

Aaaah, vivre à poil… Certains en rêvent, d’autres le font… La nudité est devenue un problème avec la religion, avant ça, on pouvait vivre nu ou presque nu sans avoir de problème particulier. Aujourd’hui, tu laisses apercevoir un bout de téton, et on te classe direct dans le rang des cagoles salopes. Je vous présente aujourd’hui les Adamites, encore appelés Adamiens ou Turlupins, selon les siècles. L’idée c’est de vivre à poil. Bon, ils vont se faire péter la gueule au XVème siècle, mais faut avouer qu’ils n’étaient pas tous franchement honnêtes.

zizicongelécouelrus

Les Adamites : origines

 

Au IIème siècle, une première communauté naturiste fait parler d’elle. Les adeptes se font appeler « les Adamites» et l’idée c’est de retrouver l’homme dans l’état de nature tel que l’était Adam au moment de sa création. La principale chose qu’ils retiennent, c’est qu’Adam était à poil, et qu’il était bien. La philosophie des Adamites s’inspire du mode de vie d’Adam et Eve, dans le jardin d’Eden. En gros, il ne faut pas se marier, faut pas non plus avoir de meuf, parce que sans le péché de cette godiche de Eve, ça ne se serait jamais produit. En revanche, il est possible de coucher avec des filles hein, on peut même se les partager entre hommes. En vrai société communiste, les Adamites partagent les biens et les femmes. C’est un peu comme pour se remercier d’avoir rétabli la vie originelle. Bin voyons…

hipster nudistecouleurs

Il faut l’avouer, certains adeptes étaient chastes et continents, ils refusent de tomber dans le péché de la chair. Continuer la lecture

Share Button

Le duc d’Aumale donne son nom à une position sexuelle

duc d'aumale position 2

Henri d’Orléans, famille royale et trucs sérieux

Il était une fois, un monsieur très sérieux avec une vie très sérieuse. Henri d’Orléans est le fils du roi Louis-Philippe. Je veux dire, ce n’est pas n’importe qui. Le problème, c’est que la monarchie au XIXème siècle, ça marche pas beaucoup. Depuis la Révolution, en gros, on ne peut pas saquer les rois, les reines, ni tout ce qui ressemble de près ou de loin à une couronne, alors en 1848, on va renverser la monarchie pour retrouver une République. Le rêve monarchique de Louis-Philippe aura duré presque 18 ans, puis la famille va devoir s’exiler en Angleterre.

famille d'orléans

Henri d’Orléans est né en 1822, il hérite du château de Chantilly, alors qu’il n’a que 8 ans. L’édifice a été bien pété pendant la Révolution, les pierres ont été revendues, les intérieurs saccagés. Il va en faire un lieu de malade, celui qu’on connaît actuellement et qui compte les plus belles peintures du monde (à peu près).

Le duc d’Aumale, presque majeur, va se foutre dans le milieu de la politique et militaire. A l’époque, c’est intimement lié. Il va d’ailleurs être gouverneur général de l’Algérie dans les années 1840 et il participe activement à la chute d’Abd el-Kader en 1847. Enfin, le duc d’Aumale est élu le 30 décembre 1871 membre de l’Académie française. La même année, il devient député de l’Oise. C’est classe quand même.

Mais alors ? Comment un mec sérieux qui fait des trucs si relous (la guerre, l’art…) peut-il avoir donné son nom à une position sexuelle ? Bin, c’est simple, ça n’a juste rien à voir avec son job, il faut découvrir sa vie privée.

Le duc d’Aumale épouse sa cousine

Alors qu’il a 22 ans, Henri d’Orléans épouse Marie-Caroline de Bourbon-Siciles en 1844. Elle aussi c’est une princesse. Elle est belle, fraîche, mais surtout c’est sa cousine germaine. A l’époque, on ignore clairement les problèmes liés à la consanguinité… Aussi, sur sept de leurs gamins, seulement deux garçons vont atteindre l’âge adulte…  Continuer la lecture

Share Button

Une nuit au bordel – 1830-1930

fille

Dans un article précédent, je vous expliquais la vie d’une fille dans une maison close, de 1830 à 1930. Du lever jusqu’au repas du soir, elle est avec ses collègues, qui sont aussi ses copines. Elles vivent tout ensemble, et tout est chronométré, le p’tit dej’, la douche, le maquillage, tout. C’est la vie quotidienne dans un bordel. Dans cet article, je vais vous parler de la nuit de prostituée. L’attente, les pratiques, mais aussi les différents hommes. Pour illustrer celui-ci, j’utilise des cartes postales, ou des photos de la même époque. Comme celles d’Auguste Belloc, certaines sont clairement pornographiques et peuvent heurter la sensibilité. Si tas moins de 18 ans, va demander à ta mère.

Les premiers arrivants au bordel

Après le repas du soir, les filles passent au salon. Selon le standing du bordel, il peut y avoir une seule pièce, ou plusieurs, avec des ambiances différentes, des filles différentes, des clients différents. Les prostituées sont vautrées sur des fauteuils, canapé, tapis, chaises, en attendant que le premier frappe à la porte. Et puis HOP, tout le monde se redresse, prend une pose langoureuse et dévoile un peu plus ses cuisses ou ses nichons, le client arrive. Les maisons sont généralement ouvertes de 20h à minuit, ou une heure. Le rush, c’est à 23h !

La première fois

La première fois qu’un homme entre dans un bordel, c’est pas super funky. Mais je vous rassure, lorsqu’une femme y rentre, c’est pas cool non plus, pour différentes raisons. Les tenancières tiennent à ce que leur maison garde une bonne réputation. Aussi, lorsqu’un homme vient pour la première fois, elle doit l’examiner pour savoir s’il n’est pas malade. La syphilis tue un nombre incroyable de prostituées… Et de clients. Aussi, faut-il que tout le monde soit irréprochable… Ou presque. On essaie quoi. Alors la dame prend la bite du monsieur et elle regarde s’il n’y a pas quelques traces de la maladie. Pour te faire une idée, clique ici. Mais t’es pas obligé de cliquer non plus hein, c’est dégueu.

Le problème, c’est que la tenancière, elle n’est pas médecin, bin non, elle est tenancière, alors elle ne connaît pas toutes les formes, les temps d’incubation et autres trucs de la maladie.. Du coup, bin… La syphilis est partout.

Après un examen complet de la bite, l’homme peut alors donner son fric et récupérer ses jetons, comme à la kermesse, pour aller voir les filles. La maquerelle met tout en œuvre pour que le mec soit comblé. Elle lui a demandé ses préférences (la juive, la mineure, la blonde…) et a réuni toutes les filles qui correspondent dans un salon à part. Il ne lui reste plus qu’à s’asseoir, discuter, boire un verre, un deuxième, et choisir la fille avec qui il veut passer un moment.  Continuer la lecture

Share Button

Les bonnes manières lors du mariage au XIXème siècle

Dans la vie en société, faut toujours faire attention à bien se tenir. Genre, tu rotes pas à table, t’insultes pas ta mère et tu portes pas des chaussettes avec des tongs. C’est comme ça la vie en société… Il y a des règles, des règles qui changent selon les époques, selon les événements. Aujourd’hui on va parler des bonnes manières à respecter lors de son mariage au XIXème siècle et au début du XXème. Faut faire attention, ça pue le sexisme.

 Les époux

Mariage-1

Alala, la vie est belle, l’amour va fêter une nouvelle victoire, celle d’un mariage ! C’est beau, c’est cool, c’est bref. Pour se marier faut savoir se tenir correctement. Mesdames, tant que vous pouvez, fermez-là. Vous méritez pas de vivre. Messieurs, fermez-là aussi, mais c’est pour mieux faire les choses en douce. Ah bin, ça fait pas rêver hein.

La femme

Petite chose jolie mais fragile et teubée comme ses pieds. C’est souvent ainsi qu’on qualifie la jeune femme au XIXème siècle. La baronne Staffe nous explique que pour son mariage, il faut être jolie mais pas trop, se faire remarquer mais pas trop, parler mais pas trop, et surtout pas trop fort, être entourée d’amies, mais pas trop non plus, parce que les amies ça fait trop de bruit. Surtout les filles, elles se sautent au cou, rigolent bien plus fort que ce que le veut la décence. Et puis c’est tellement agaçant une voix de femme… La future mariée doit porter un robe blanche, mais pas trop. Non, je déconne, elle doit porter une robe blanche, parce qu’elle est vierge. Si elle ne l’est pas, elle ne mérite pas de se marier. Elle porte également un voile en tulle et une couronne de fleurs. Sauf si elle a plus de 40 ans

Sauf lorsqu’elle porte un costume traditionnel, genre en Auvergne.

obry de saint sernin

L’homme

Le jeune homme, lui, il porte un chapeau haut et noir, il est élégant et puis il fait ce qu’il veut après tout, il est assez grand pour s’occuper de lui ! Évidemment, s’il est respectueux, c’est mieux. Une des seules choses qu’il doit faire avant le mariage, c’est de rompre avec ses maîtresses, jeter les présents, les courriers ou autres photographies de ses anciennes conquêtes et éventuellement d’aller voir une prostituée pour se libérer de toutes tensions superflues. Bin oui, on le sait, un homme n’arrive pas puceau à son mariage. Continuer la lecture

Share Button