Lire c’est bien -Petite chronologie de l’histoire de France -

Aujourd’hui je vous réserve un article particulier. Un comme je n’en ai encore jamais fait (le suspense est à son comble). Cet article n’est pas sponsorisé, j’ai payé le bouquin et on m’a rien filé pour la pub. D’ailleurs, l’auteur n’est même pas au courant et je ne touche aucune commission sur les ventes. Autant vous dire qu’il n’y a aucune corruption, je fais ça pour votre bien. Uniquement.

Donc tadaaaaaaaaam :

Alors, qu’est ce que c’est ?

PETITE CHRONOLOGIE DE L’HISTOIRE DE FRANCE

Vincent Bernard

Continuer la lecture

Share Button

« ♪ Donne moi ta main, et prend mon wergeld ♫ » Sheila au VIIème siècle.

Le wergeld savez-vous de quoi il s'agit ? 
quoi◻ Oui
quoi◻ Non
quoi◻ Marine, tu m'emmerdes avec tes questions à la con. Ferme-la.
  • Contexte :

Dagobert, à l’origine du Wergeld.

L’époque Franque [V-IXème siècle]. On tente plus ou moins de former un état, mais c’est chiant. On essaie d’unifier les lois, mais c’est chiant. On essaie de limiter la vengeance privée et, pour y parvenir, on instaure une tarification. C’est-à-dire qu’à chaque infraction correspond une amende. Au départ ça se payait en bétail, mais bon, tout le monde n’a pas envie ni la place d’avoir 100 vaches chez lui. Au moins, les pièces de monnaie, ça satisfait tout le monde. Il faut savoir que 40 deniers valent 1 sou d’or.

Pour se faire une idée : un bœuf vaut 2 sous, une vache 3 sous et un cheval 12 sous.

Continuer la lecture

Share Button

Pourquoi les Australiens ne sont-ils pas « chauds comme des lapins » ?

Je vous avais dit que je reviendrais pour vous raconter une histoire drôle. On y est. Aussi, je tiens tout particulièrement à remercier Thomas Austin, sans qui je n’aurais rien à vous raconter aujourd’hui.

  • Thomas Austin, qui est-ce ?

Il s’agit d’un Anglais, membre de la Société d’acclimatation de l’État du Victoria en Australie. Ce brave homme, loin de sa terre natale, s’ennuie. Enclin à la nostalgie, il décide de s’organiser une partie de chasse à l’anglaise pour Noël 1859. Aussi décide-t-il de faire importer des lapins d’Angleterre. Vingt-quatre, précisément. C’est peu, me direz-vous. Pas con, prévoyant, Austin prend bien soin d’éliminer les prédateurs du coin, faucons, aigles, chats…. La vingtaine de bêtes est lâchée -tranquille- dans sa grande (suffisamment pour organiser des chasses) propriété privée. Or, finalement, le soir de Noël, il a la cagne Thomas. Il chasse deux-trois lapins et puis il rentre manger du chapon aux marrons. Comme tout le monde.

  • Mais que font les lapins ?

Après avoir pleuré la mort de certains d’entre eux, les lapins survivants décident de se remonter le moral. Pendant longtemps et plusieurs fois. Bref, ils baisent comme des lapins. Aussi, en 1866, Thomas Austin se retrouve envahi par les petites bêtes anglaises et organise une battue pour s’en débarrasser. Plus de 14 000 lapins ont été tués seulement sur ses terres.

En 1868, 8000 km² de terres agricoles doivent être abandonnées. Les lapins ont Continuer la lecture

Share Button

Les sœurs Papin, elles ne sont pas seulement bonnes, elles sont aussi meurtrières

C’est l’histoire d’une histoire pas drôle. Le jeudi 2 février 1933, au Mans. Monsieur Lancelin frétille d’excitation à l’idée de rentrer chez lui pour poser les pieds sous la table. Faut dire qu’il a eu une éreintante journée en tant qu’administrateur … Continuer la lecture 

Share Button