Lina Medina, elle devient mère à 5 ans

Dans cet article, je vous présente l’histoire de Lina Medina, une petite fille péruvienne de 5 ans, enfin, aujourd’hui elle en a 82 et ce n’est plus une petite fille. Il s’agirait de la mère la plus jeune du monde et de l’histoire. Et pour cause, accoucher d’un gamin à 5 ans et 7 mois, c’est relativement jeune.

lind-medina-five-year-old-mother1-558x279

Lina Medina et sa grossesse

En 1939, alors que Lina Medina a 5 ans, son ventre gonfle a vue d’œil. Loin de penser à une grossesse, « les gars, elle a 5 ans, soyons sérieux », les proches de la petite fille pensent qu’elle est victime d’une emprise démoniaque. Ça va être pire lorsque le truc va commencer à bouger à l’intérieur. C’est peut être le serpent Apu qui grandit à l’intérieur des gens avant de les tuer… Tous les guérisseurs des alentours rendent visite à la petite fille pour comprendre ce qu’il se passe. Mais rien ne fonctionne, ce n’est donc pas le diable, ni Apu. Les parents conduisent alors Lina Medina voir des médecins. On pense à une tumeur massive à l’abdomen mais après des analyses le verdict tombe. L’avis du médecin Gerardo Lozada, directeur de l’hôpital de Pisco (au Pérou) est péremptoire : Lina Medina est enceinte de 7 mois. Gerardo Lozada décide alors de prendre la petite sous sa protection et de la conduire à Lima pour lui faire une césarienne. Bin ouais, à presque neuf mois de grossesse, le gamin est déjà bien portant alors que le bassin de Lina ne lui permet pas d’accoucher naturellement.

L’opération se passe très bien.

Gerardo, fils de Lina Medina

lina-medina-p-308x199

A sa naissance, Gerardo est un petit garçon en excellente santé. Il pèse 2,7kg. En revanche quelques heures après, ça se corse. Lina ne veut pas donner le sein à son enfant, elle ne comprend même pas à quoi est-ce que ça pourrait servir et elle souhaite seulement retourner jouer, d’autant que maintenant elle n’a plus son gros ventre qui la dérange dans tous ses mouvements, elle peut bien faire ce qu’elle veut. Comme quoi, l’instinct maternel, à 5 ans, c’est pas trop ça. Continuer la lecture

Share Button

Elisabeth Eidenbenz et les réfugiés de la maternité suisse d’Elne

Les enfants - maternité suisse d'Elne

Aujourd’hui, je vous raconte une jolie histoire dans un contexte triste et sombre, celui de la guerre d’Espagne et de la Seconde Guerre mondiale. La jolie histoire, c’est celle d’Elisabeth Eidenbenz, une jeune femme qui va donner de son temps … Continuer la lecture 

Share Button

Le puer delicatus, ou la pédophilie décomplexée dans la Rome Antique

A Rome, la sexualité est bien plus libérée que celle qu’on connaît aujourd’hui. Un homme qui couche avec un homme, ce n’est pas de l’homosexualité, ce n’est pas réprimé, c’est juste : normal. Aussi, un homme qui couche avec un jeune homme, ce n’est pas un vieux pervers, c’est juste : normal. Enfin, un homme qui couche avec un jeune garçon, ce n’est pas de la pédophilie, c’est juste : normal. Oui, oui, vous avez bien lu. C’est normal. Voici l’histoire des pueris delicati. Soit l’histoire des mecs qui couchent avec des jeunes garçons.

L’homosexualité, le sexe entre hommes

Avant que les religions monothéistes s’en mêlent, l’homosexualité c’était pas quelque chose de profondément angoissant pour les gens et les politiques. Bien au contraire. A Rome, on a perdu l’esprit éducatif des Grecs. On ne baise pas un jeune homme pour en faire un bon citoyen, non, on le pécho parce qu’on trouve qu’il a des fesses bien rebondies et un visage d’ange. Bin oui, pas d’hypocrisie. On couche avec qui on veut. Enfin… Si on est un homme. La femme est priée de rester auprès de son mari. Sauf si tout le monde se partage dans la joie et la bonne humeur. L’adultère est réprimé, et pas qu’un peu, en témoignent les vies de Julie et sa fille, Julie

Il y a cependant quelques règles, je vous les avais expliquées ici (le mariage à Rome au IIIème siècle), mais je recommence, pour ceux qui n’étaient pas là. Un honnête citoyen romain ne peut pas tenir un rôle passif. Sinon, c’est la honte. En revanche, il peut être actif. En gros, un mec libre peut sodomiser un esclave, mais pas le contraire, et c’est impossible entre citoyens romains. Bin oui… Ce sont des bonhommes hein, faut pas jouer à ça… Lol.

Sénèque raconte que « La passivité sexuelle est un crime pour l’homme libre, une obligation pour l’esclave, un service pour l’affranchi. »

Continuer la lecture

Share Button

Grossesse et accouchement dans la Rome Antique

Pour tomber enceinte à Rome, c’est pas compliqué, il suffit de faire pareil que partout ailleurs. Du sexe. Pas n’importe comment, évidemment, on fait des enfants à l’épouse, la matrone, et on fait de la sexualité drôle et ludique avec … Continuer la lecture 

Share Button