Romaines, coquines et adultères de mère en fille : l’histoire des Julie

Salut l’internet, aujourd’hui je viens te parler de deux meufs, deux Romaines. Julie et Julie, les coquines. Bin oui. A Rome, on est pas franchement portés sur les prénoms. Aussi, la première Julie est la mère de la seconde Julie. Ce qui, finalement, est plutôt raccord avec le titre de l’article. Nous sommes donc à Rome, en – 39 avant notre ère lorsque Julie l’aînée pousse son premier cri.

 Julie l’aînée

Julia Augusti Filia est donc née en 39 avant notre ère. Dès sa naissance, sa mère est dégagée au profit du grand amour de son père, l’empereur Auguste rien que ça. Julie va donc vivre avec son père, Gugus, et sa marâtre, Livie. Son père va un peu tout décider dans sa vie. C’est presque maladif. Il faut qu’elle représente la morale de Rome. En gros, elle doit être un modèle de vertu, de chasteté. Bref, sa vie doit être chiante et douloureuse. Le seul truc que papa n’avait pas vraiment prévu c’est que son bébé deviendrait une grande, jolie, intelligente et aimable jeune fille.

Ah ça pour être aimable, elle l’est. Elle sait se faire aimer la petite. Une vraie petite coquine ! Or, raison d’Etat oblige, elle va devoir se marier à des mecs qu’elle n’aime pas beaucoup. Et pas seulement parce que certains pourraient être ses grands-pères. Non, c’est le feeling, ça passe pas.

vieutrouducus

 Les mariages

  • Marcellus : Marcellus, c’est le cousin germain de Julie. A l’instar de Christine Boutin et son cousin, on peut pas dire que ce soit un couple qui fasse franchement rêver. Juju a 14 ans, Marcel en a 17. Les mariages se font tôt, pour profiter au max de la fertilité de la jeune fille et permettre d’avoir plein d’héritiers en forme. C’est important pour l’État. Le problème, c’est que le jeune Marcellus, aussi vaillant qu’il soit va mourir deux ans après ses noces. Sans gamin. Auguste est furax !

  • Agrippa : Avec un nom pareil… Agrippa est le meilleur ami d’Auguste. Ils ont élevé les cochons ensemble, et ils ont le même âge. Le brave homme va faire cinq enfants à Julie. Cinq en 10 ans, c’est quand même pas mal. Caius et Lucius Julius Caesar Vipsanianus, Vipsania Julia Agrippina, Agrippine l’Aînée et Agrippa Postumus. Ils auront tous des vies un peu de merde.

    Auguste est fier comme un coq et pour être sûr d’avoir un héritier direct, genre direct direct, il va adopter et élever les deux plus grands garçons de Julie et Agrippa. C’est chelou, on est d’accord. Mais nous sommes à Rome.

    Et puis Aggripa va mourir. Julie pense enfin pouvoir être trankil, elle a fait des gamins, y’a des héritiers, elle veut qu’on lui lâche la grappe et pouvoir traîner dans les bordels ! Que nenni ! Elle va se marier une troisième fois.

bébés

  • Tibère : Le mec c’est le fils de Livie, la marâtre, et il est déjà marié, mais on le fait divorcer. On vous dit que l’Etat est plus important que tout. On préfère un bon citoyen a un citoyen heureux. C’est comme ça, c’est tout. Le mec est très discret, très arrangeant. Lui, ce qui l’importe c’est de pouvoir continuer à voir sa première femme en scred. Alors que Julie elle… Elle est vachement plus dans la fiesta banana, et ça va lui causer de sacrés problèmes.

Les excès

On raconte que si Julie est une vraie petite coquine, c’est pour s’opposer à son père qui veut décider de sa vie. Alors c’est peut-être vrai, mais aussi bien, c’est juste qu’elle aime la bite. Bin oui, c’est vrai. Évidemment, elle assiste à des spectacles, elle va se gaver à des banquets, mais ensuite elle veut coucher. Son père lui demande d’arrêter de fréquenter des petits jeunes, mais plutôt des hommes respectables, plus âgés. A cela, Juju répond «  Mes amis deviendront vieux, mais en même temps que moi ! » Son père lui propose alors de rester avec son mari, c’est bien ça, rester avec son mari. Rien à faire. Elle collectionne les amants. Une nuit, Julie est avec son amant Iullus Antonus et une bande de joyeux lurons quand soudain, il leur prend l’envie de baiser sur le Forum. Ça monte sur la tribune, ça se caresse, ça rigole, ça se pénètre à tout va. Genre, c’est comme imaginer une partouze place de la Concorde, ou sur l’arc de Triomphe à Paris. La morale réprime, le peuple rigole, l’Empereur devient ouf et il veut tuer sa fille.

strip orgie

Le bannissement

Finalement, Auguste va reprendre ses esprits, il ne peut pas tuer sa seule fille, alors il va la bannir, loin. Sur l’îlot de Pandataria. Pour quel motif ? Exhibition ? Non, pour adultère. Quelques années avant, il a fait passer une loi sur l’adultère. C’est devenu interdit et puni par la loi. Juju est bannie, son amant est tué. Le peuple demande à l’Empereur un peu de clémence. Il ne cède pas, le seul privilège qu’il lui accorde c’est de laisser Scribonia la rejoindre. La meuf, elle n’a jamais vécu avec sa mère, et c’est lorsqu’elle est punie, à plus de trente ans qu’on la laisse la voir…

île gode

Julie va mourir en l’an 14, quelques semaines après son père. Mais la relève est déjà là ! Sa fille Julie est chaude comme la braise !

 Julie la jeune

Manifestement, Julie, la fille aînée de Julie, a pris du coté de sa mère. Elle a des amants, plein. Et c’est ce qui va causer sa perte. Telle mère, telle fille.

Le mariage

Julie est mariée à Aemilius Paullus, ensemble, ils ont deux enfants. Mais ils ont aussi un plan diabolique. Julie essaie de faire tomber son grand-père, Auguste. Elle veut le faire disparaître de la surface de la terre. Ou en tout cas du pouvoir. Bin, oui, ainsi elle place son Aemilius sur le trône et à elle la gloire, le fric et le pinard ! Sauf que papi Gugus, il n’est pas con. S’il a fait enfermer sa fille sur une île, il peut très bien en faire autant à sa petite fille.

Le bannissement

Auguste sait très bien ce que manigance Julie la Jeune. Mais comment la coincer ? Il ne va pas se plaindre au peuple que sa petite fille est une garce qui veut l’évincer. Ça se fait pas, il va passer pour un con. Alors il va être malin. Puisque Julie la jeune se ballade ouvertement avec ses amants, dont Silanus, le plus célèbre d’entre eux, papi Gugus va la faire tomber pour adultère. Aemilius est tué, il n’avait qu’à pas accepter d’être un cocu notoire, Silanus est exilé, puis Julie aussi. Mais ils sont pas exilés au même endroit. Évidemment. Julie est sur l’île de Trimère. Elle va y rester 20 ans avant de mourir… Il rigole vraiment pas papi Auguste.

Des coquines adultères, il y en a plein durant l’Antiquité, c’est notamment le cas de Messaline, dont nous parlera dans une autre histoire !

Retrouvez les illustrations d’Uzu sur son facebook, c’est bien et c’est beau !

 

Share Button

2 thoughts on “Romaines, coquines et adultères de mère en fille : l’histoire des Julie

  1. Boujour !
    Encore un article réussi \o/
    Ya juste un truc, au début (« au profit du grand amour de son père, l’empereur Auguste »), que j’ai trouvé confus. ‘fin j’avais l’impression que le « grand amour de son père », c’était l’empereur Auguste. Alors du coup, je me demandais si c’était l’amant caché de Gugus,.. Mais attends non Gugus il a une marâtre. Et en plus, Gugus, c’est Auguste ; il s’aime beaucoup, mais quand même. Et à force de relire, j’ai compris.
    Mais sinon, c’est cool !

Laisser un commentaire