MACL, Marie Antoinette Cocufie Louis, je vous l’assure !

Si tu habites Paris, ou si, comme moi, sombre provincial-e, il  t’arrive d’arpenter tout de même les rues de la capitale, tu as peut-être déjà vu ces quatre lettres sur les façades de certaines maisons.

Qu’est-ce que ça peut vouloir dire ?

Ce n’est ni le nom d’un mec, ni une inscription pour dire que tu es bien arrivé chez ton notaire/dentiste/avocat. Non, ça signifie simplement que la Maison est Assurée Contre L’incendie. Bin, ouais. C’est tout. C’est comme si tu gravais sur ta porte « Je suis à la MAIF », « J’ai bien un contrat chez Axa », ou je ne sais quel autre truc d’assurance. Ça a l’air complètement con, et pour ne rien vous cacher ça l’est un peu.

C’est au XVIIIème siècle que les premières maisons ont été assurées contre les incendies.

À la base, le terme « assurance » c’est un terme de commerce maritime, c’est pour dédommager les accidents occasionnés par les vaisseaux.

Et puis, petit à petit, on le développe à tous les accidents de la vie. C’est difficile à mettre en place, alors pour se faire un peu de bonne pub, les assureurs demandent aux propriétaires de grandes demeures de faire inscrire ces quatre lettres sur leur façade. Tous les nobles et certains bourgeois se retrouvent gravés, mais pendant la Révolution, ça va poser un peu problème…

*

 

Marie-Antoinette Cocufie Louis

À partir des années 1785, quand la colère commence à gronder autour de Versailles et de la royauté, les sans-culottes décident d’utiliser ces lettres et d’en changer le sens. « Marie-Antoinette Cocufie Louis ».Ça fait rire tout le monde, et l’expression va être utilisée partout dans Paris. Continuer la lecture

Share Button

L’impératrice Joséphine, ou le fantasme de la vie de Reine

Joséphine c’est la femme de Napoléon Bonaparte, elle a été sacrée impératrice en 1804, alors pourquoi je te parle d’une vie de reine ? Avec Frisotte on s’est penchées sur le sujet, et je peux te dire que la meuf, elle aurait tout donné pour être Marie-Antoinette, vivre dans un vrai château, et avoir une super couronne. Oui. Tout. Revenons sur sa vie hors du commun.

Une enfant dorée au soleil

Le 23 juin 1763, sous le règne de Louis XV, une petite fille au nom très moche vient de voir le jour aux Trois-Ilets, en Martinique.

Marie Josèphe Rose Tascher de la Pagerie sera appelée « Rose » pendant toute son enfance, c’est mieux, enfin c’est moins moche… Quoique… En tout cas, c’est plus court. Ses parents, Joseph-Gaspard et Rose-Claire, se sont rendus en Martinique pour coloniser un peu l’île et pour exploiter une plantation de cannes à sucre. La famille est bien installée, elle a une cinquantaine d’esclaves à son service. La classe. Non ? Ah, pardon.

Rose a deux petites soeurs, dont Catherine Désirée qui va mourir à l’age de treize ans. Et c’est tant mieux pour Rose. Sa tante flirte avec un certain François de Beauharnais. Continuer la lecture

Share Button

Madame Adélaïde, le torchon brûle à Versailles

adelaide

Marie Adélaïde est une des nombreuses filles de Louis XV et Marie Leczinska. Son histoire est pour le moins pas banale et je me plais à vous la conter aujourd’hui accompagnée des dessins de Frisotte. Aussi, je vous mets dans … Continuer la lecture 

Share Button

Raconte Moi l’Histoire – Concours Marie-Antoinette

CONCOURS TERMINE !

and the winer is

 Merci d’avoir participé et tout. Découvre les réponses et le nom du gagnant en bas de l’article !

_______________________________________________________________

Internet, tu ne le sais pas encore, mais moi j’aime bien tout ce qu’est un peu kitsch. Je suis une fille du moove. Aussi, lorsque je me suis rendue à Versailles il y a quelques jours, je n’ai pas pu résister. J’ai acheté un miroir façon Marie-Antoinette. Elle en avait un comme ça, mais un peu différent genre en porcelaine… Bref, depuis y’a un petit ange qui me murmure chaque jour à quel point je suis belle et douée. Cet ange, tu peux le retrouver -lui ou un de ses copains anges- un peu partout dans le château de Versailles, sur des tableaux, des moulures, des sculptures. Il est partout. Maintenant, il sera aussi sur ton miroir.

(T'as reconnu le serment du jeu de paume hein ? t'as reconnu ?)

Je décide aujourd’hui de  t’offrir ce même privilège, si tu te sens déjà beau/belle/bonne tout ça, tu peux participer pour l’offrir à ta soeur, ton frère, ta mère ou n’importe qui que tu détestes ou que tu aimes. C’est toi qui vois.

Pour gagner, rien de plus simple, il te suffit de répondre à trois toutes petites questions :

Continuer la lecture

Share Button