L’histoire du papier toilette, du torche-cul au PQ

Aujourd’hui nous allons parler excréments et nous allons parler papier toilette. Oui, c’est pas classe, mais l’élégance n’est pas de rigueur ici. En revanche, l’histoire et l’évolution le sont. Asseyez-vous bien confortablement. Il ne s’agit pas d’un article sale, enfin… J’ai fait ce que j’ai pu. Pauline Roland, l’illustratrice, ne m’a pas aidé !

 

 Le papier toilette antique

En Grèce

Bon, en Grèce antique, les mecs s’essuient rarement les fesses. Ou alors, ils le font avec les doigts, les vêtements ou des cailloux lisses. Dans l’une de ses satires sociales, Aristophane explique qu’il faut trois pierres raboteuses ou quatre pierres polies pour s’essuyer. Il raconte aussi que les personnes issues des couches les plus aisées peuvent utiliser les feuilles du poireau.

Le plus dégueulasse, c’est quand même les fringues. J’veux dire, le Grec (ou la Grecque) se poste entre deux chemins ou dans des latrines publiques, il fait son affaire et ensuite utilise sa chemise pour se nettoyer. Or, il va garder sa chemise toute la journée, voire plus. Alors pour peu qu’il ait un transit rapide, il peut avoir besoin de sa chemise plusieurs fois par jour. Concrètement, ça ne sent plus la lessive à la fin de la journée.

2freesbee2

Continuer la lecture

Share Button

L’hygiène au Moyen Age, tous au bain ! Le savon qui fait la peau douce

Le Moyen Age a toujours la réputation d’une époque cradingue et qui pue, bin accrochez-vous mes p’tits, parce que c’est faux. Vraiment faux. Je vous ai déjà présenté l’hygiène dentaire avec les dentifrices naturels qui tachent les gencives et les … Continuer la lecture 

Share Button

Raconte-moi l’Histoire du Tampax (aucune personne ne sera blessée, vous pouvez tous cliquer)

nonne2

Aujourd’hui Tampax a 80 ans, si l’utilisation de tampon non bio est décriée (notamment pour les pesticides et les chocs toxiques, c’est pas rien hein !) le tampon a incontestablement offert une liberté d’action et une certaine émancipation à la … Continuer la lecture 

Share Button

Le savon ça pique et l’eau ça mouille, ou l’histoire de la (mal) propreté

Se doucher, c’est important. Événement quotidien du Français lambda (hors adolescent mâle en pleine crise), le bain garanti une fraîche odeur d’aisselles d’au moins quelques heures. Aujourd’hui je vous explique le rituel mal-propreté des Toulousains (mais on peut généraliser à … Continuer la lecture 

Share Button