(Footit et) Chocolat, ou l’histoire d’un Noir sur scène

Aujourd’hui je vous raconte la vie d’un artiste noir. C’est l’histoire du Clown Chocolat, à la fin du XIXème siècle. Aujourd’hui, on ne le connaît plus, on n’en entend jamais parler, pourtant, il a joué un rôle considérable dans le monde du spectacle. Il représente aussi tout le racisme de son époque. Et c’est pas jojo. 

Les Noirs sur scène

Des blancs qui jouent des noirs sur scène, il y en a eu plein. Notamment Thomas Rice qui crée en 1830, Jim Crow, la caricature du « nègre ». Il se peint le visage avant de faire sa représentation. Il chante et danse sur des chansons inventées par et pour les esclaves. C’est un succès dans les années 1870. Et puis, ensuite, un vrai noir va se faire un nom dans les cirques français. C’est le Clown Chocolat.

Footit-et-Chocolat

Chocolat, c’est pas un vrai prénom. Le clown s’appelle Rafael, il vient de la Havane. Pour ceux qui n’étaient pas là en géo, c’est à Cuba. Son nom de famille serait Padilla. Mais peut être pas. Il a été vendu comme esclave à plusieurs reprises, et à ainsi pris chacun de leurs noms alors qu’il avait moins de 10 ans. Dans les années 1880, alors qu’il a fui son maître à Bilbao, il rencontre Tony Grice, un clown célèbre qui va l’embaucher comme domestique. Et puis, comme assistant. Faut dire qu’il danse très bien et possède une grande force physique. Des gros bras quoi. Rafael assiste Tony sur ses tours, et ça marche bien. Continuer la lecture

Share Button

Le cannibalisme dans l’Afrique du XIXème siècle

Aujourd’hui on parle de chair fraîche. De chair fraîche humaine. Aujourd’hui on parle d’humains qui vendent des humains à d’autres humains pour qu’ils les mangent. Mais pas seulement… Nous sommes en Afrique Équatoriale au XIXème siècle et des gens mangent d’autres gens.

Les cannibales d’Afrique

 

La viande humaine sur les marchés

Marché de coton à Brazzaville

Bon, entrons dans le vif du sujet. Imagine, tu vas au marché en Afrique Équatoriale le dimanche matin. Tu croises deux mecs. L’un d’entre eux t’interpelle :

- Salut, tu as faim ? Continuer la lecture

Share Button