(Footit et) Chocolat, ou l’histoire d’un nègre sur scène

Aujourd’hui je vous raconte la vie d’un artiste noir. C’est l’histoire du Clown Chocolat, à la fin du XIXème siècle. Aujourd’hui, on ne le connaît plus, on n’en entend jamais parler, pourtant, il a joué un rôle considérable dans le monde du spectacle. Il représente aussi tout le racisme de son époque. Et c’est pas jojo.

Les nègres sur scène

Des blancs qui jouent des noirs sur scène, il y en a eu plein. Notamment Thomas Rice qui crée en 1830, Jim Crow, la caricature du nègre. Il se peint le visage avant de faire sa représentation. Il chante et danse sur des chansons inventées par et pour les esclaves. C’est un succès dans les années 1870. Et puis, ensuite, un vrai noir va se faire un nom dans les cirques français. C’est le Clown Chocolat.

Footit-et-Chocolat

Chocolat, c’est pas un vrai prénom. Le clown s’appelle Rafael, il vient de la Havane. Pour ceux qui n’étaient pas là en géo, c’est à Cuba. Son nom de famille serait Padilla. Mais peut être pas. Il a été vendu comme esclave à plusieurs reprises, et à ainsi pris chacun de leurs noms alors qu’il avait moins de 10 ans. Dans les années 1880, alors qu’il a fui son maître à Bilbao, il rencontre Tony Grice, un clown célèbre qui va l’embaucher comme domestique. Et puis, comme assistant. Faut dire qu’il danse très bien et possède une grande force physique. Des gros bras quoi. Rafael assiste Tony sur ses tours, et ça marche bien.

tony grice

En 1886, ils font une tournée en France. Rafael va découvrir Paris après la guerre de 1870, à l’époque, l’idée c’est de coloniser. Tout, partout, tout le temps. Surtout l’Afrique et l’Asie. L’homme blanc devient le colonisateur, il éduque l’homme noir. Pour son bien hein. Aussi, les parisiens kiffent bien les spectacles, ils délaissent un peu le théâtre pour le cirque, les fêtes foraines, les spectacles de rue et les foires. Entre 1870 et la Première Guerre mondiale, toutes les grandes villes possèdent un cirque. C’est l’occasion de voir des choses un peu plus exotiques. Des noirs. Notamment. Des cannibales aussi…

nouveau cirque 3nouveau cirque 2nouveau cirque

La gloire de Chocolat

En 1888, Rafael va se séparer de Grice, il va présenter au Nouveau-Cirque (le grand cirque de Paris) « la noce de Chocolat ». Ça va être un véritable succès, Raf va devenir un des principaux clowns de Paris, et ce n’est pas rien. Sauf qu’en fait, c’est un peu malgré lui. Du fait même qu’il soit noir, les spectateurs pensent que le clown est toujours grimé, et donc toujours en représentation, alors même que Rafael ne joue pas là-dessus et tente de se détacher de la caricature. En vain…

Noces de chocolat google

Histoire de la Noce de Chocolat : le personnage principal, Chocolat, doit se marier mais sa femme a été kidnappée par des jeunes étudiants. Ils ne rendront la jeune fille qu’après une longue série d’aventures et de courses poursuites. Genre, ça tombe dans les escaliers, ça s’assomme à coup de saucissons, ça jongle avec es gigots et autres cervelas, et enfin, le spectacle se termine avec une mariée qui se jette dans une rivière et tout le monde qui s’y précipite pour la sauver.
(rien de caricatural quand à la race, la couleur, ou que sais-je…)

La rencontre avec Footit

En 1894, Chocolat rencontre Footit. Ça va être le début d’une longue histoire d’amour. Non, pas d’amour. De scène. Le duo Footit et Chocolat. Mais qui est Footit ?

George Footit est un anglais, son vrai nom est Tudor Hall. Il est né à Manchester en 1864. Ses deux parents, George Footit et Sarah Crocket sont des artistes de cirque. Il va commencer sa carrière à 12 ans en tant que clown blanc, écuyer et acrobate). Après avoir travailler pour le Sanger’s Circus à Londres, il va découvrir la France. Et Chocolat.

footit et hocolat charlot camus

Le duo formé et rodé est en représentation, ils font des numéros pour les banquets, des assemblés, mais aussi dans des cirques et des bars. Ils vont également être mis en scène dans des publicités (Savon La Hêve : pas du tout raciste) et des jeux pour les gamins. Bref, on les voit partout. Tellement partout que Toulouse-Lautrec va les prendre pour modèles quelques fois.

footit et chocolat toulouse lautrec

Si Rafael a tenté de s’échapper de son rôle de nègre dans Les noces de Chocolat, ce n’est plus le cas dans le duo avec Footit. Bien au contraire. Depuis la politique colonisatrice de la France, il est important de montrer la suprématie du blanc sur le noir, le sauvage. Aussi, dans les spectacles, le noir est humilié, frappé par le blanc. L’éducation issue de la colonisation passe par la violence, on massacre dans la vraie vie, on donne des gifles sur scène.

 « Ce qui était beau, c’était le cirque ; alors il y avait Footit et Chocolat ; Footit qui était comme une duchesse folle et Chocolat, le nègre qui recevait des claques » Jean Cocteau.

On rigole, on rigole, mais en 1905, le succès de Footit et Chocolat s’estompe, leur contrat n’est plus renouvelé, et Chocolat n’a pas de nouveau spectacle. C’est un peu la grosse galère. D’autant que le cirque n’est plus à la mode. Le cinéma fait son apparition, et les sports attirent l’attention. Genre le cyclisme…. et la boxe. C’est la fin du duo. Les deux clowns travailleront rapidement ensemble en 1908, un spectacle pour enfant.

Footit va savoir rebondir, il va monter des spectacles pour les enfants et fera des représentations dans les hôpitaux. C’est le premier clown a faire ça. Il crée le job de clown-thérapeute pour enfants malades. Et ça, c’est plutôt cool.

En revanche, pour Rafael, c’est plus compliqué, il ne trouve pas de travail, se désespère, sombre dans l’alcoolisme et meurt à Bordeaux, alors qu’il était au cirque Rancy.

Share Button

5 thoughts on “(Footit et) Chocolat, ou l’histoire d’un nègre sur scène

  1. je veux pas la ramener à ma pomme mais Footit et Chocolat ont notamment joué au cirque Médrano qui était à Montmartre (aujourd’hui y a une cochonnerie de bâtiment appelé.. le Bouglione). La mère Fernande (Olivier)(celle qui faisait des choses à Picasso) en parle dans ses mémoires.

  2. ….Il me semble que FOOTIT premier clown-thérapeute, c’est une erreur : c’est Chocolat Rafaël qui fut le premier clown-thérapeute, et a d’ailleurs reçu à ce titre une médaille…

Laisser un commentaire