La Sainte Chapelle ou l’histoire de Saint Louis acheteur compulsif

Pauline Darley (#passionchateau)

Mercredi 20 mai, l’équipe du Centre des Monuments Nationaux a invité toute une belle brochette de blogueurs (PassionChateau, Culturez-vous, Paris sur un fil, et bien d’autres) à visiter la Sainte Chapelle après sept ans de travaux. Velux, mécène sur ce projet a mis le paquet [cinq millions d'euro] et orne tous ses représentants d’une cravate rouge et d’un pins… Fleur Pelerin parle de Victor Hugo, et moi je cherchais le baiser de Judas sur tous les vitraux, mais je n’ai trouvé que Judith et Holopherne. On ne se refait pas. Puisque je ne compte pas vous raconter les discours et l’intérêt de bannir les petits fours au navet et à la carotte, pour le bonheur de Margaux, voici plutôt l’histoire de la Sainte Chapelle : tout commence avec les croisades.

Les croisades

Pauline Darley (#passionchateau)

En 1204, lors de la Quatrième croisade, c’est le sac de Constantinople. Concrètement, c’est pas le truc de plus classe des croisades. D’ailleurs, je me demande s’il y a eu un truc classe. Genre : hé les mecs, on va taper sur des gens parce que notre religion elle est mieux et tout. Bref. En plus d’être peu glorieux, le sac de Constantinople c’est vraiment un concentré de bolosses.

Les chrétiens pillent évidemment les monuments peu enclin à leur religion, mais en plus, ils s’en prennent aussi aux chrétiens de là-bas. Ils piquent des trucs dans les églises. Super le respect de leur religion-que-c’est-la-meilleure. Les mecs ne respectent rien. Faut dire que c’est facile aussi, n’importe quel croisé qui pique n’importe quoi peut le garder à son nom, c’est pas du tout du pillage pour le royaume. Un manuscrit ? Une statuette d’or ? On prend tout et on revend tout sur le marché pour se faire du fric. Aussi, Baudouin VI de Hainaut a été le plus malin, il est directement allé dans le palais de Boucoléon pour prendre la Vraie Croix et la Sainte Couronne. Or, il ne va pas les vendre tout de suite, il les garde à domicile et elles seront transmises à ses successeurs. En 1237, Baudouin II de Courtenay se retrouve en galère, il a besoin d’hommes pour chasser les bulgares qui assiègent Constantinople. Clairement Saint Louis n’a pas envie de l’aider. Des hommes il en a, mais il veut les garder. Il propose alors à Baudouin de lui acheter les reliques, et plus précisément : la Sainte Couronne (en image).

Les reliques

Pauline Darley (#passionchateau)

Pour ceux qui ne suivent pas, la Sainte Couronne c’est la couronne d’épines qui reposait sagement sur le crane du Christ pendant toute la passion.J’aime autant vous dire que pour commencer à la négocier, il faut commencer à poser ses cojones sur la Table pendant des heures et surtout à sortir ta pochette à monnaie.En 1239, le revenu annuel du domaine royal s’élève environ à 240 000 livres. La Sainte Couronne en coûte presque la moitié. Eh bin Loulou il se dit YOLO, on augmentera les impôts épuicétou ! Il achète la Sainte Couronne. Le 18 aout 1239, la Sainte Couronne pose ses épines pour la première fois à Paris. On va la déposer à la chapelle Saint-Nicolas. Dans un premier temps. Puis Loulou a la folie des grandeurs ! Non seulement il a la Sainte Couronne mais voilà que désormais il veut la Sainte Croix et sept autres reliques de la passion, genre le Saint Sang, la pierre du Sépulcre, la Sainte Lance ou encore la Sainte Eponge. En 1241, il a tout en sa possession. On est vraiment à « ça » qu’il nous achète le Saint Suaire ! Il a déjà payé plus de 135 000 livres.

La Sainte Chapelle

Pauline Darley (#passionchateau)

Fier comme un coq de ses nouvelles acquisitions,Saint Louis décide qu’il est nécessaire d’avoir une châsse pour contenir tout ça. A la base, une châsse c’est une sorte de petite boite sacrée qui contient des reliques de saints. Genre, un morceau d’os, un cheveu, ou un morceau de lance qui aurait pu servir à torturer un martyr. Avec sa collection de relique, le roi peut s’acheter une grande chasse, de 2x2m. Mais il préfère construire une chapelle. Quel flambeur.

Saint Louis a pour résidence principale le Palais de la Cité, alors autant construire la chapelle à l’intérieur même de l’enceinte. Du coup, il fait péter la chapelle Saint Nicolas, YOLO, on n’en a pas besoin. De plus, ce n’est pas tellement pour pouvoir jeter un œil sur ses achats que Loulou décide de construire la chapelle dans le palais, c’est plutôt pour affirmer le lien entre le sacré et le pouvoir royal, mais aussi avec la justice. C’est désormais sur les reliques que les seigneurs et les vassaux prêtent serment.

La Sainte Chapelle va alors avoir quatre fonctions :
- La conservation et la vénération des reliques
- Siège d’un collège de chanoines
- Chapelle palatine
- Lieu de culte pour le personnel du palais

Concrètement, moi l’architecture, j’y connais que dalle. Je sais juste que lorsque je suis entrée dans la chapelle basse j’ai fait WAOUH, et je suis restée bouche bée devant les vitraux de la chapelle haute.

Pauline Darley (#passionchateau)

Les travaux ont commencé peu de temps après l’arrivée de la Sainte Couronne en 1239 et ont duré sept ans. Soit que dalle lorsqu’on voit la qualité du truc et la richesse de la décoration. Genre, la chapelle haute n’a quasiment aucun mur, seulement des vitraux. Malheureusement, ça va cramer en 1630 et on fait pas grand chose pour arranger ce qui a été détruit. Et au bout d’un moment, ça va foirer. Pendant la Révolution, évidemment… La Chapelle va être fermée au culte à partir de 1790. On prend tout son contenu, et on pète pas mal de trucs, faut l’avouer. Mais bon, ils étaient vénér les révolutionnaires, on commence à le savoir. En 1797, la Chapelle devient alors un dépôt d’archives du palais de Justice. C’est un peu comme donner de la confiture au cochon.

(Pauline Darley #passionchateau)

En 1836, on décide de lancer sa restauration, ça va durer vingt six ans. Concrètement, tout ce qu’on peut voir aujourd’hui est quasi exclusivement le fruit de la restauration du XIXème siècle. Et c’est beau !

Depuis plusieurs années, le Centre des Monuments Nationaux se lance dans des projets de restauration. A ce jour, il est possible de visiter la Sainte Chapelle, plus belle que jamais ! Près de 750m² de verre, 15m de hauteur et plus de 1100 scènes de la Bible. Mon rêve quoi.

Voir toutes les photos de #passionchateau.

  

La Sainte Chapelle – 8 boulevard du Palais, 75001 Paris

Du 1er mars au 31 octobre, de 9h30 à 18h
Du 1er novembre au 28 février, de 9h à 17h
Dernier accès 30 mn avant la fermeture 

Share Button

Laisser un commentaire