Sainte Véronique, la passion du Christ et du poster

Exceptionnellement, je publie un article le mercredi. Eh oui. Mais rassure-toi, il sera pas très long. Pourquoi publier aujourd’hui? Parce que nous sommes le 4 février, jour de la Sainte Véronique. Vous me direz que ça vous en touche une sans faire bouger l’autre et vous aurez probablement raison. Mais je m’en fous, c’est mon blog, et aujourd’hui c’est la fête de ma mère. Pour ceux qui ne suivent pas, ma mère s’appelle Véro, donc. Revenons-en à nos moutons, Véronique est la patronne des lingères, des blanchisseuses et des photographes.

 

Sainte Véronique ? Identité inconnue ! (ça commence bien…)

Véro, on ne sait pas trop qui elle est. Elle est née en 22 avant notre ère, environ. En revanche, on en sait un peu plus sur celui qui aurait été son époux. Zachée. Zachée est un mec de toute petite taille qui est percepteur d’impôts à Jéricho. Puis, après le coup de fdp de Judas, il a récupéré sa place. Il est trésorier au milieu des apôtres. Enfin, c’est une hypothèse de Clément d’Alexandrie.

A la mort de Jésus, Zachée et Véronique partent pour un long périple alors qu’ils sont âgés de 52 et 57 ans. Ils vont en Europe, en France en fait. Mais c’est pas tellement la France au Ier siècle de notre ère. En fait, le couple va à Soulac, en Gironde. C’est ici que va décéder Véro. Ils sont aussi allés en Espagne pour évangéliser la péninsule et se sont beaucoup déplacés. Et puis, Zachée va créer deux ermitages près de Rocamadour. Faut dire que son petit surnom, c’est Amadour. C’est joli comme surnom. Finalement, il va évangéliser tout le Périgord avant de mourir à Rocamadour. 

Son credo ? Etre au bon endroit, au bon moment !

En général, les Saints sont soit des martyrs soit des mecs et meufs qui ont fondé une communauté religieuse importante, rayonnante dans toute une partie du territoire. Comme Zachée, devenu Saint Amadour qui crée un ermitage et évangélise tout le Quercy. Ou en tout cas, un Saint est censé avoir fait quelque chose de spectaculaire. Bin, sachez que c’est pas tellement le cas de Véro. Enfin, il y a quand même une histoire de dessin un peu chelou. Explications :

 

Le jour où le Christ se dirigeait vers son Calvaire, traînant sa croix avant d’être cloué, Véronique était sur le bord du chemin. A la sixième station. Alors que son mari s’est planqué dans un buisson. Chrétien oui, courageux beaucoup moins. D’ailleurs, il existe une autre histoire dans la Bible où Zachée se cache dans un arbre. Une habitude pour lui. Ou alors c’est parce qu’il est tout petit et qu’il n’y voit rien !

Faut avouer, c’est vrai que c’est un peu compliqué pour des chrétiens d’aller assister à la crucifixion de Jésus, genre, s’ils se font choper, ils peuvent y passer aussi. Ou alors être mangé par un bouc, ou être cuisiné au chaudron. Dans tous les cas, Véro, à la vue du Christ dégoulinant de sueur, lui tend son voile. Le futur mort s’éponge le front et rend à qui de droit le linge plein de transpiration, de sang et de poussière. Et SOUDAIN ! Sans crier garde, le visage du Christ en pleine souffrance apparaît sur le tissu pour ne jamais en disparaître. Bin ça alors. Alors effectivement, y’a un truc. (si tu n’as pas peur du miracle, clique)

Le couple reste très présent auprès de la Très Sainte Vierge Marie, genre, ils sont là lorsqu’elle contemple son fils mort sur sa croix, ils sont là au tombeau. Et puis, ils partent évangéliser l’Europe, qui en a bien besoin.

Les miracles du Saint Suaire

Soit disant, Véro aurait soigné l’empereur Tibère d’une maladie qui lui bouffait la peau. La lèpre ? La vérole ? Dans tous les cas, en témoignage d’amour, Véro a dessiné un portrait de Jésus et l’offre à l’empereur. Hop. Comme par magie. La maladie disparaît. Ce miracle se serait produit en l’an 26. Tibère qui jusque là vivait dans l’amour du sexe féminin et la grâce du coït non protégé se serait fait baptiser et aurait arrêté le stupre. Incroyable. C’est la légende qui dit ça.

En fait, selon les faits vérifiés, je pense pas que ce soit aussi simple. Enfin, Tibère avait presque 70 ans, il venait de perdre tour à tour ses fils. Sans héritier et soumis à la violence de son peuple, il en avait un peu ras le bol de la vie et est parti en Campagnie (Naples) pour fuir Rome. Il a toujours refusé de se convertir, sous l’influence de Séja et de Pilate. Bin ouais, Pilate, il rigole pas, c’est lui qui a fait crucifier Jésus. D’ailleurs Tibère va le remplacer par Marcellus, en Judée, pour pacifier un peu le bordel. Et puis Tibère va revenir à Rome où il meurt en 37, la peau toujours rongée.

Enfin, les trois évangiles se retrouvent sur un point. Marc, Matthieu et Luc racontent la guérison miraculeuse d’une femme qui touche le Saint-Suaire, alors qu’elle est atteinte d’hémorragies chroniques. On a aucune information sur cette femme. Du coup, bon, c’est mignon hein. Mais, on est pas vraiment vraiment certains que le Saint-Suaire soit le voile de Véro. Il y a confusion, le Saint-Suaire peut aussi être le linge mortuaire de Jésus que tout le monde se dispute.

De plus, Véro est selon les visions de Catherine Emmerich (une cinglée du XIXème siècle) la cousine de Saint Jean Baptiste. D’ailleurs, elle aurait recueilli son sang à sa mort. Toujours selon la cinglée. Enfin, la dame qui a des visions.

Conclusion et précisions

Du coup, si tu veux mon avis, Véronique, c’est qu’une opportuniste. Enfin, malgré elle. Tout le monde lui accorde des miracles qui ne sont pas de son fait. Et qui ne sont pas des miracles.

Le voile de Sainte Véronique, appelé Sainte-Face, fait partie des trois Reliques majeures conservées à Rome depuis 1625. Il y a également la Sainte-Lance, et la vraie Croix. Si tu veux voir le Saint-Suaire, ou la Sainte-Face : C’est ici !

Au fait, Véronique, elle s’appelle en fait Bérénice. Ça veut dire « qui porte la victoire » en macédonien, et puis on l’a latinisé. Bérénice est devenue Véronique, qui signifie « vraie image ». Alors si ta mère, ta sœur, ou ta tante s’appelle Bérénice, fais lui un bisou de ma part.

_________________________________________________________________

Tu aimes Raconte-moi l’Histoire ? Découvre des anecdotes inédites sur du vrai papier !

Tome 1      -      Tome 2

Share Button

2 thoughts on “Sainte Véronique, la passion du Christ et du poster

  1. Juste deux petits détails:
    - la femme atteinte d’hémorragies chronique n’est pas guérie en touchant le saint suaire, mais le manteau de Jésus alors qu’il est encore vivant (et qu’incidemment, il va ressusciter la fille du chef local de la synagogue). (ref: http://epitre.co/Mc5,21-43 ). Manteau du Christ qui finit d’ailleurs dispersé entre les soldats de perm’ au Golgotha …
    - Zachée ne se planque pas dans un arbre, il monte dedans pour voir passer Jésus parce qu’il est tout petit et que comme personne ne l’aime (forcément, quand on est percepteur, on a rarement des amis), personne ne le laisse passer… (ref: http://epitre.co/Lc19,2-4 )

Laisser un commentaire