Le méchant Attila avait un nain de compagnie.

  • Attila, on le connaît tous, mais pas trop en fait.

Attila, ou « Petit Père » en langue goth, mais on est pas trop trop sûrs de ça, est né quelques années avant le Vème siècle. Son père est Roi des Huns, puis il meurt. Alors son frère Rouga prend le pouvoir, puis il meurt. Alors son autre frère Bléda prend le pouvoir et il décide de co-régner. Mais Attila il trouve ça un peu trop relou de partager. Alors il tue son frère genre en 445. Entre temps Bléda et Attila se sont battus ensemble contre les peuples germaniques, en Gaule, dans les Balkans. En fait, les Romains utilisent les Huns pour lutter contre les invasions barbares dans l’Empire.

Attila

  • La première vie de Zercon (C’est le nain)

Pendant ce temps, un petit homme, maure, traverse le monde depuis plus de vingt ans. Il passe d’un maître à l’autre (C’est rigolol de s’échanger les nains, c’est comme les pogs). Zercon passe donc du continent africain au continent européen, d’abord offert au général Romain Aspar, puis celui-ci va le vendre à un mec qui le perd lors d’une conquête près du territoire des Huns. Si dans un premier temps Attila refuse de le recevoir, son frère Bléda le recueille et ne s’en sépare plus, il dîne même à sa table et le prend sur les champs de bataille.

zercon

  • Zercon, bouffon des Rois, mais pas que.

Faut dire qu’il est rigolo Zercon, il se ballade en épée et armure tout ça. Et puis il est bègue polyglotte, et il a un truc au nez, certaines traductions prétendent qu’il n’en a pas, mais on peut pas trop faire confiance. Tu connais des traducteurs franco-hun ou franco-goth ? Moi non. Et même les Romains ne sont pas formels.

Un jour il en a assez qu’on le chambre sur son physique et s’enfuit. Il tente de rejoindre le territoire Romain. C’est un fiasco, on le retrouve et le ramène chez les Huns sous les supplications de Bléda. Les retrouvailles sont émouvantes, Zercon reconnaît avoir fait une terrible erreur en quittant son maître  mais celui-ci à une bonne excuse :

- Bléda : Et laquelle donc?
- Zercon : C'est que tu ne m'as pas donné de femme. 

Et là, tout le monde se marre, c’est vraiment un petit clown. Mais vu que tout le monde est content de le retrouver, on lui donne une femme ♥, une suivante de la reine.  Après la mort de Bléda, Zercon partira quelques temps, mais Attila le recueille un soir de fête alors que celui-ci vient réclamer sa femme (il l’avait oublié).


Share Button

François de Montmorency-Bouteville a perdu la tête.

François de Montmorency-Bouteville

« À défaut d’une mort digne, on peut rêver d’une mort noble. »

 

Nous appellerons notre protagoniste François. Né en 1600, le gros délire de François c’est de couper des têtes. Mais pas n’importe lesquelles, seules celles des mecs qui l’emmerdent. Au duel. Mais le duel a été plusieurs fois interdit, genre en 1599, 1602, 1613, 1617, et 1623. Mais que nenni, en 1625, François de Montmorency-Bouteville tue un comte, en 1626 il découpe un comte et blesse un baron. Le Baron de la Frette.

Louis XIII est bien véner’ de voir tous les membres de la noblesse se battre comme des chiffonniers.  Il va charger Richelieu de punir le duel sévèrement puisque l’interdiction n’est jamais respectée. A partir du 2 juin 1626, on coupe la tête de celui qui veut couper des têtes. Bien.

Continuer la lecture

Share Button

Nicolas Fouquet, il a véner’ Louis XIV.

Nicolas Fouquet est issu d’une grande et richissime famille. Il est le petit-fils de Sully, le ministre d’Henri IV et entre à son tour au service de Richelieu, puis de Mazarin, ministres de Louis XIII et sous la régence pendant la minorité de Louis XIV.

En 1653, il est surintendant des finances et parvient très aisément à trouver de l’or pour financer la guerre contre l’Espagne. A la mort de Mazarin, en 1661, il devient Premier Ministre. Celui qu’on surnomme l’écureuil monte en grade et empoche grave.

En 1661, Nicolas Fouquet  organise une somptueuse fiesta dans son Château de Vaux-le-Vicomte  qu’il a mis quelques années à restaurer (c’est plutôt réussi). La soirée en quelques mots, par La Gazette :

La bonne chère ayant été accompagnée du divertissement d’un fort agréable ballet, de la comédie et d’une infinité de feux d’artifice dans les jardins de cette belle et charmante maison, de manière que ce superbe régal se trouvât assorti de tout ce qui peut se souhaiter dans les plus délicieux. »

Molière a participé au spectacle. Bref, une bien belle garden-party, alors que Versailles n’est toujours pas terminé. Et y en a un qu’est véner’.  Le roi se trouve insulté. Il est vachement susceptible, le jeune Louis XIV, hein.

Fouquet avec Titre et modif

Quelques jours plus tard, Nicolas Fouquet est arrêté par le mousquetaire d’Artagnan. En réalité, il est dit que de nombreuses preuves avaient été trouvées à l’encontre du surintendant des finances par son adversaire au gouvernement, Colbert, et ceci bien avant la fastueuse réception. Le Roi voulait des preuves pour l’arrêter.  Il a eu la plus belle. Désormais Colbert, le nouveau ministre des finances, a les mains libres pour gérer comme il l’entend l’industrie française (voir ici, troisième paragraphe).

Fouquet est accusé de péculat -d’avoir détourné des fonds publics pour se les mettre directement dans la poche-. S’il échappe de peu à la peine de mort, il est banni à vie et voit ses biens confisqués. Tout ça pour ça, les boules.

En attendant, Louis XIV a sa revanche en construisant le plus beau des châteaux !

Share Button

Urbain Grandier, curé, libertin, condamné à mort.

tipee baniere

Urbain Grandier, jeune curé ou abominable sorcier ? Urbain Grandier est considéré en 1634 comme un sorcier diabolique. Pour un curé, ce n’est que peu flatteur. Même s’il prend son état d’ecclésiastique très à cœur dans l’église Sainte-Croix de Loudun, … Continuer la lecture 

Share Button