Cannibalisme et inceste : l’histoire des Atrides

Aujourd’hui je vous raconte l’histoire d’Atrée et de son frère Thyeste, on les appelle les Atrides. Les jumeaux de Pélops et Hippodamie ne se supportent pas, ils se disputent le pouvoir, contrarient les dieux et se font de vrais coups de flûte. C’est aussi pour ça qu’on aime la mythologie grecque, il y a de la violence, de la passion, du sexe, parfois de l’amour, ici à toute petite dose, et aussi de l’anthropophagie parce que sinon, on s’ennuierait ! Après l’histoire d’Oedipe et des Labdacides, découvrez celle des Atrides !

thyeste

Une histoire de famille

Tout commence avec Tantale, le père de Pélops. Alors qu’il souhaite rendre hommage aux dieux, il a pour père Zeus, il leur prépare un petit banquet. Parmi les convives, on peut citer Déméter, déesse de l’agriculture, Hermès et Zeus. Du beau monde en somme. Pour le repas, Tantale décide de servir Pélops, son propre fils qu’il fait cuire en ragoût depuis plusieurs heures déjà. Déméter croque un bout d’épaule et ne se rend compte de rien, en revanche, Zeus comprend qu’il est en train de bouffer son petit-fils Pélops et il n’est pas content du tout. Il demande à Hermès de ressusciter l’enfant et il lui remplace le morceau d’épaule manquant par un bout d’ivoire. Pour cette offense, Tantale est sévèrement sanctionné, il va subir le fameux supplice de Tantale.

Alors qu’il est condamné à rester au milieu d’un fleuve sous des arbres fruitiers, Tantale voit le vent pousser les branches hors de sa portée lorsqu’il a faim et l’eau du fleuve disparaît lorsque Tantale essaie de la boire.

Hélas, on se rend compte que, comme pour Œdipe, lorsqu’un ascendant fait de la merde, c’est tous les descendants qui payent et c’est pas beau à voir. Ni bon à manger.

Pélops et Hippodamie

Vase-painting-of-Pelops-escaping-with-Hippodamia

Pélops, malgré son épaule en ivoire réussit à pécho lors d’une course de char. L’heureuse élue s’appelle Hippodamie. Ensemble ils ont deux garçons, les jumeaux Atrée et Thyeste puis une dizaine d’autres dont on se fout royalement. Mais d’une autre femme, Pélops a déjà un enfant, le garçon Chrysippe. Hippodamie est du genre jalouse. Très jalouse. Et aussi protectrice. Alors pour ne pas que ses deux garçons pâtissent de l’existence de Chrysippe qui pourrait récupérer le royaume à la mort de leur père, elle demande aux jumeaux si à tout hasard, ils ne voudraient pas l’éliminer. Et c’est ce qu’ils font. Or, Pélops n’est pas vraiment content et il décide de chasser Thyeste et Atrée du royaume. Leur enlevant en même temps le projet de devenir rois. Atrée et Thyeste s’unissent plus que jamais et vont se réfugier à Mycènes où le roi Eurysthée leur confie des territoires. A sa mort, alors qu’il n’a pas d’enfant, les jumeaux parviennent à prendre le pouvoir à l’aide de l’oracle de Delphes. En effet, la Pythie conseille aux habitants de Mycènes de prendre un des fils de Pélops comme roi. Le problème c’est qu’il y a deux prétendants au trône.

La malédiction des Atrides

Afin d’obtenir les faveurs des rois pour accéder au pouvoir, Atrée fait le vœu de sacrifier son meilleur agneau à Artémis. Atrée espépice tous les petits de son troupeau et un beau jour, il découvre un agneau à la toison d’or. Il n’y a pas de doute, il doit l’offrir à Artémis pour obtenir le pouvoir. Mais, Atrée décide de le dissimuler à la déesse afin de l’offrir à sa femme, Erope, qu’il aime du plus profond de son cœur.

3257436796_1_3_Tu7VYZXN

Thyeste propose un marché à son jumeau Atrée, le premier d’entre eux qui possède un agneau doré gagne le trône et devient roi. Atrée pense qu’il lui suffit d’aller voir sa femme pour récupérer l’agneau, mais Erope, elle, elle a un amant, Thyeste et lui offre le magnifique agneau doré. Coup dur pour Atrée qui voit son frère devenir roi sans savoir que c’est sa femme qui lui a donné l’animal.

Atrée (qui est de mèche avec Zeus, son arrière-grand-père) propose à Thyeste un autre marché : si le soleil va à l’envers dans le ciel, alors il peut récupérer le trône. Eh hop, Zeus accomplit le miracle et Atrée devient roi et bannit son jumeau. C’est à ce moment-là qu’il apprend l’adultère de sa femme et la trahison de son frère.

Atrée est bien vener, il décide alors de se venger.

La vengeance cannibale d’Atrée

N’oublions pas qu’Atrée est le petit-fils de Tantale, le mec qui a servi son gamin en ragoût aux dieux… Et lui, ce n’est pas un tendre non plus. Un beau jour, il invite trois de ses neveux, les fils de Thyeste. Il leur coupe la tête, les pieds et les mains et utilise les trois corps pour faire un bon repas. Miam miam. Vu que la cruauté d’Atrée est sans limite, il appelle son jumeau pour faire la paix avec lui et l’invite à déguster un bon repas. Le banquet est superbe et Thyeste, ravi de faire la paix avec son frère fait honneur à tous les plats, sans savoir évidemment qu’il est en train de manger ses propres gamins. Finalement, sur un plateau, on apporte les membres restants des trois fils et Thyeste se rend compte de la petite blague de son frère… Et il a bien du mal à la digérer. Il perd connaissance et à son réveil, il jette une malédiction à Atrée qui le condamne à nouveau à l’exil.

L’inceste de Thyeste

Les dieux grecs sont un peu saoulés des rivalités entre les deux frangins, alors ils vont leur envoyer des signes pour que la guerre se termine. D’abord, ils envoient une famine terrible sur le royaume d’Atrée. Le roi ne sait plus quoi faire, le peuple a la dalle et il ne peut agir, il cherche de l’aide auprès de la Pythie de Delphes. L’oracle lui conseille de faire revenir Thyeste dans le royaume. S’avouant vaincu, Atrée prend la route pour chercher son jumeau et l’accueillir à Mycènes. Pendant le voyage, il rencontre Pélopia, une femme enceinte. Il est raide dingue d’elle et lui demande sa main sur le champ. Elle accepte mais abandonne son enfant dès la naissance. Un petit garçon nommé Egisthe. Atrée décide qu’on ne peut pas abandonner un gamin de la sorte, il le récupère et l’élève comme son fils. Il a le sens de la famille hein…

atree-et-thyeste

Pendant ce temps, son frère pourrit dans une de ses prisons mais il attend tranquillement l’heure d’exécution du dernier oracle qu’il a consulté. En effet, durant son dernier exil, la Pythie a annoncé à Thyeste que s’il avait un fils avec sa propre fille, le fils tuerait son oncle. Et il se trouve que Pélopia est la fille de Thyeste et Egisthe, le garçon élevé par Atrée n’est autre que son fils. Et paf ! Ça ne manque pas, la Pythie ne se trompe jamais. Egisthe tue Atrée et libère Thyeste de sa prison.

Voilà une histoire qui ne manque pas de piquant !

C’est aussi Egisthe qui a tué Agamemnon et qui est mort sous les coups d’Oreste, mais c’est une autre très longue histoire.

Cet article est gratuit pour tout le monde et il n’y a aucune publicité envahissante sur le blog, si tu veux soutenir cette démarche n’hésite pas à t’abonner sur tipeee. Sans les 220 tipeurs, rien ne serait possible. Merci à eux et j’encourage tout le monde à faire un petit geste. Il y a aussi moyen de soutenir le blog en achetant les livres Raconte-moi l’Histoire qui sont super super cool.

Pour en savoir plus sur les Atrides, je te conseille ce livre de poche, assez complet et cool bien que parfois un peu chiant !

Share Button

Laisser un commentaire