Malédiction des Labdacides, l’histoire d’Œdipe

Œdipe et la sphynx

Il y a quelques temps, j’ai assisté à une conférence géniale à la médiathèque de Port-la-Nouvelle, c’est un peu dans ce lieu que j’ai appris à lire et j’y retourne régulièrement pour voir des expos, comme celle sur la maternité suisse de Elne. Cette fois, la conférence portait sur la malédiction de deux familles grecques, les Labdacides et les Atrides. Si avec les Atrides il y a de la zoophilie, du ragoût de chair humaine et des relations incestueuses, c’est bien la malédiction des Labdacides que je compte vous raconter aujourd’hui, il s’agit de celle du célèbre Œdipe et ça commence par un acte pédophile.

La pédophilie mythologique de Laïos

Labdacos, qui donne son nom à la famille des Labdacides, a un fils Laïos. Pélops a deux jumeaux, Thyeste et Atrée et un autre fils, Chrysippe, qu’il a eu avec la nymphe Danaïs. Un beau jour, Pélops demande à Laïos s’il veut bien apprendre à son fils Chrysippe à conduire un char. Laïos est honoré. Il accepte. Et il se trouve qu’il s’entend bien avec le gamin. Très bien. Il en fait son amant et part avec lui. J’aime autant vous dire que les parents de Chrysippe ne sont pas bien contents de voir qu’il ne rentre pas le soir à la maison. En réalité, le problème ne vient pas de la pédophilie, ça, ce n’est pas un problème, mais Laïos n’a pas respecté son hôte, et c’est bien plus grave que de pécho un gamin. Alors Danaïs demande aux jumeaux Atrée et Thyeste de tuer Chrysippe (ils n’ont pas le temps de le faire que déjà Chrysippe s’est pendu, de honte) et Pélops lance sur Laïos la malédiction d’Apollon, et celle-ci fait mal.

La malédiction d’Apollon, la punition de Laïos

Après le rapt de Chrysippe, Laïos épouse Jocaste. Une jeune femme. Tout va bien dans le meilleur des mondes mais ils ne parviennent pas à avoir d’enfant. Il est coutume, en Grèce, d’aller demander de l’aide à l’oracle de Delphes. Alors Laïos décide de s’y rendre pour s’entretenir avec la Pythie. Effectivement, le verdict est sans appel : si Laïos a un fils, il tuera son père et épousera sa mère. Laïos rentre à Thèbes, penaud. Prudence étant mère de sûreté, il décide de ne plus toucher à son épouse Jocaste pour ne pas prendre le risque d’avoir un enfant et encore moins un garçon. Ceinture. Mais une nuit, alors que Laïos a un peu trop picolé, il se jette sur Jocaste. Et paf. La reine de Thèbes accouche d’un garçon. Rapidement le couple décide d’abandonner le gamin pour conjurer l’oracle. Laïos lui lie les pieds et l’accroche à un arbre pour être certain qu’il meure. Les pieds liés gonflent.

Le gamin n’a aucune chance de s’en sortir, il est pris au piège, mais un berger de passage, trouve l’enfant, le récupère et décide de le confier au roi et à la reine de Corinthe. Polype et Mérope ne parviennent pas à avoir d’enfant, ils l’élèvent alors comme si c’était le leur et lui donnent le nom d’Oedipus qui signifie « pieds gonflés, tuméfiés ». (« Oe » : comme œdème lorsqu’on gonfle, tu vois ? Et « pus » comme pousse-toi tu me marches sur les pieds). Le couple ne veut pas dévoiler le secret de l’origine d’Œdipe. Il pense alors être le fils de Polype et Mérope.

laius_blanc

Bien des années plus tard, Œdipe consulte l’oracle de Delphes pour savoir ce qu’il va faire de sa vie et la Pythie lui apprend sa malédiction « Tu tueras ton père et épousera ta mère ». Aïe, coup dur. Œdipe décide de quitter ses parents pour conjurer la malédiction. Il fait un bisou à Polype, un à Mérode et il s’en va. Il quitte Corinthe en direction de… Thèbes. Eh oui, il n’y a pas de hasard… Sur le chemin, il croise un convoi, la carriole écrase le pied d’Œdipe et ça tourne au vinaigre. Baston. Œdipe tue un homme, puis reprend sa route pour Thèbes.

Œdipe sauve Thèbes de la Sphinx

Loin de se préoccuper d’avoir tué un bonhomme sur la route, Œdipe arrive à Thèbes et c’est un peu l’apocalypse dans la ville. Une nouvelle malédiction touche les Labdacides. Il y a la Sphinx qui sème la terreur. Elle ravage les cultures et mange les humains. La créature mi-femme, mi-lion-oiseau J’sais pas trop, pose une énigme et si la personne ne sait pas répondre, elle le bouffe. Elle ne quittera la ville que lorsque quelqu’un trouvera la réponse. Et en plus, on apprend que le roi Laïos a disparu, alors c’est le frère de la reine Jocaste qui prend la régence : Créon. Il décide de faire d’une pierre deux coups, l’homme qui parviendra à résoudre l’énigme deviendra roi de Thèbes et épousera Jocaste. C’est au tour d’Œdipe d’être soumis à la Sphinx

sphynx et Œdipe L’énigme est simple (parce que ça fait des milliers d’années qu’on la connaît)

« Quel être, pourvu d’une seule voix, a d’abord quatre jambes, puis deux jambes, et finalement trois jambes »

Œdipe répond fièrement :

« L’homme, car dans sa prime enfance il se traîne sur ses pieds et ses mains, à l’âge adulte il se tient debout sur ces jambes, et dans sa vieillesse, il s’aide d’un bâton pour marcher. » 

Et paf, la Sphinx se jette de son rocher et meurt. De son côté, Œdipe devient roi de Thèbes et épouse Jocaste. Sa mère.


La peste, nouvelle malédiction d’Œdipe

De son mariage avec Jocaste (sa mère), Œdipe a quatre enfants, Etéocle, Polynice, Antigone et Ismène. Tout va bien, tout le monde est heureux et puis soudain, la peste envahit la ville de Thèbes (une autre version raconte que la ville est devenue infertile, les cultures meurent et ni les humains ni les animaux ne peuvent se reproduire) ; Le roi ne sait plus quoi faire pour épargner son peuple alors il décide d’aller consulter l’oracle de Delphes et la Pythie lui dit que pour délivrer Thèbes de la peste, il faut chasser de la ville l’assassin de Laïos. Ni une ni deux, Œdipe mène l’enquête. Il veut découvrir qui est l’assassin qui a fait de lui un roi. Bon… à force d’enquête, il se rend compte qu’il est le meurtrier de Laïos. Il comprend aussi qu’il a tué son père et épousé sa mère. En même temps, il croyait vraiment pouvoir échapper à la malédiction divine ?

800px-The_Plague_of_Thebes

Lorsque Jocaste apprend qu’elle a épousé son fils, elle se tue. Il existe différentes versions de la mort de la reine de Thèbes. Elle se pend avec sa robe, elle se poignarde… En attendant, découvrant la dépouille de son épouse/mère, Œdipe préfère se crever les yeux et prend la route de l’exil. Il est renié par ses enfants, mise à part Antigone et partent tous deux en direction de Colone. Créon récupère le pouvoir, il assure la régence le temps que Polynice et Etéocle soient en âge de régner.

La malédiction d’Œdipe

Pendant ce temps, les deux garçons d’Œdipe et Jocaste, Polynice et Etéocle se bastonnent pour le pouvoir. Lors de l’exil de leur père ils étaient parvenus à un compromis. Un règne d’un an, en alternance. Mais Etéocle, soutenu par Créon, compte bien rester au pouvoir alors Polynice monte une armée avec les rois des sept villes à côté, il compte reprendre la ville par la force.

Giovanni_Silvagni,_Eteocle_e_Polinice

La Pythie transmet un nouveau message divin : le lieu où reposera Œdipe sera protégé de toute invasion. C’est le rêve pour un roi d’avoir un territoire safe. Alors les deux frères retrouvent Œdipe et veulent qu’il se rallie à l’un des deux. Œdipe refuse et leur jette une malédiction : ils se donneront mutuellement la mort. Et Œdipe reste pépouze à Colone tout près d’Athènes, il va y mourir, protégeant ainsi la zone des invasions.

Lorsque la guerre des Sept contre Thèbes commence, les deux frères s’entre-tuent. Eh oui, on échappe pas à une malédiction. C’est encore Créon, frère de Jocaste, qui récupère le pouvoir. N’ayant pas aimé la trahison de Polynice, il lui refuse une sépulture digne alors qu’il l’accorde à Etéocle. Antigone, de retour après la mort de son père refuse le sort réservé à Polynice et l’enterre secrètement.

800px-Lytras_nikiforos_antigone_polynices

En Grèce, ne pas avoir de sépulture signifie une errance éternelle de l’âme et jamais de repos. Créon décide de condamner Antigone aussi, après tout, ils sont tous bien relous hein. Antigone est enterrée vivante dans le tombeau familial, pour une mort plus rapide elle décide de se pendre. Quelques minutes après sa mort, Hémon, le fils de Créon et l’amant d’Antigone, découvre le corps sans vie d’Antigone qu’il venait sauver. Il se donne la mort.

En apprenant la mort de leur fils, Eurycide, la femme de Créon se suicide et Créon, anéanti, fait de même… Et vu qu’il ne reste plus personne, c’est la fin de la malédiction. J’ai trouvé dans l’internet des représentations médiévales de certaines scènes de la vie d’Œdipe, lorsqu’il est accroché par les pieds ici et ici, la mort de Jocaste, Œdipe se crevant les yeux et le combat des fils (représentés comme des bébés) et à nouveau le combat de Polynice et Etéocle.

Si tu as aimé cet article, n’hésite pas à lire l’article sur la Pythie de Delphes, ou encore à approfondir l’histoire d’Œdipe avec ce livre, et celui-ci. D’occasion ils ne coûtent presque rien et tu apprends plein de choses. C’est comme soutenir Raconte-moi l’Histoire, ça coûte presque rien et tu lis plein d’articles coolos.

1488283406.253animation3

Share Button

3 thoughts on “Malédiction des Labdacides, l’histoire d’Œdipe

  1. Très chouette article bravo! C’était mon histoire préférée en cours de grec :)
    Par contre on dit un sphinx et une sphinge au féminin, et il y a une coquille à eurydice

Laisser un commentaire