Mademoiselle Mars, actrice morte d’avoir voulu rester belle

Dans l’article du jour, je vous parle d’une grande actrice du début du XIXe siècle. Il s’agit de Anne Françoise Hippolyte, plus connue sous son nom de scène de Mademoiselle Mars. L’actrice a toujours pris soin d’être belle et de le rester, jusqu’à s’empoisonner…

madem

Qui est Mademoiselle Mars ?

Anne Françoise Hippolyte est née le 9 février 1779 à Paris. Son père, Jacques Marie Boutet est un acteur de la comédie Française on l’appelle Monvel. Sa mère, Jeanne Marie Salvetat est également comédienne, mais son accent de Cagole méridional, l’empêche de percer dans le milieu. Elle se fait appeler Madame Mars, mais ne va rester que trois ans à la Comédie Française. Chose étrange mais possible dans le milieu des artistes, le couple n’est pas marié et deux ans après la naissance de la future Mademoiselle Mars, Monvel se casse, il épouse une fille, une comédienne suédoise, et ne revient que des années plus tard. Pendant ce temps, Mademoiselle Mars est élevée par son beau-père, Valville, il a ses entrées à Versailles et ça va être bien utile à la jeune actrice. A 12 ans, elle joue déjà à Versailles et au Palais-Royal. C’est le début d’une longue carrière.

Mademoiselle Mars, célèbre actrice

Quatre ans après sa première scène à Versailles, Mademoiselle Mars entre au Théâtre Feydeau, ensuite elle intègre la Comédie Française, et contrairement à sa mère, elle va y rester longtemps. Jusqu’en 1841 ! C’est une excellente actrice, reconnue pour sa beauté mais surtout (et c’est rare qu’on le reconnaisse) pour son talent ! Sur les planches, elle joue la coquette et ne possède aucune rivale à la hauteur de son talent.

Dans ses premières années d’actrice, on la compare à « un pruneau sans chair » tant elle est maigre. On ne remarque que ses grands yeux noirs et son épaisse chevelure brune. On dit que sa voix est rauque et captivante. Sa diction est tellement reconnue qu’elle donne des cours à Elisa Bonaparte. D’ailleurs, elle est l’actrice favorite de Napoléon -le frère d’Elisa.

Elisa Bonaparte

Elisa Bonaparte

Mademoiselle Mars et Napoléon Bonaparte se rencontrent, et l’empereur lui fait part de son admiration, comme en témoigne Bausset dans ses mémoires :

- Sire, j’ai commencé toute petite. Je me suis glissée sans être aperçue.

- Sans être aperçue ! Vous vous trompez. Vous voulez dire apparemment que vous avez forcé peu à peu l’admiration. Croyez au reste, Mademoiselle, que j’ai toujours applaudi, avec toute la France, à vos rares talents.

Une amitié va naître entre les deux et ça va clairement porter préjudice à Mademoiselle Mars. Alors qu’elle brille de mille feux durant l’Empire, une campagne va être menée à son encontre par les royalistes lors de la Restauration. Mais Louis XVIII ne tient pas compte de ses fanzouses qui sont cons comme des bâtons et il décide d’attribuer une pension importante à Mademoiselle Mars pour la féliciter de son talent et la remercier de divertir le peuple.

Après 30 ans, Mademoiselle Mars s’est épaissie, on la surnomme désormais « le diamant » c’est autre chose que le pruneau hein… Stendhal écrit « elle est divine, elle est parfaite ». Grande classe. Toujours bien mise, au pire elle porte des tenues à la mode, au mieux, elle fait la mode à Paris. Tout le monde veut la voir sur scène et Mademoiselle Mars enchaîne les rôles, elle joue des rôles écrits par Molière, Marivaux, ou encore Beaumarchais. Elle est douée et de nombreux hommes vont vouloir partager sa vie (et son lit).

Les amours, les amants, les emmerdes de Mademoiselle Mars

La célèbre actrice n’a jamais été mariée mais elle va avoir des enfants En 1797, elle vit avec Nicolas Bronner. Leur histoire va durer 5 ans et trois enfants vont naître de leur amour. Le père va les reconnaître. Ensuite, elle fricote avec René Ange, le fils de Mlle Contat (une actrice qui l’a aidée à intégrer la Comédie Française). En 1814, elle est la maîtresse de Charles de Flahaut qui est l’amant de la reine Hortense de Hollande (la belle-fille et belle-soeur de Napoléon).

Hortense de Beauharnais

Hortense de Beauharnais

Hortense va tomber sur une lettre d’amour et va larguer Charles. Mais le couple Charles et Mademoiselle Mars ne va pas durer ! L’amant suivant est Antoine Fortuné Brack, un ancien de la Garde impériale, Mademoiselle Mars en est folle, mais en janvier 1825, il décide de rompre. Aussi, l’actrice rencontre « un jeune blondin », Charles de Marnay, un diplomate plus jeune de 25 ans ! Ça ne dure pas, mais c’est le dernier soupirant que l’on connaît !

La mort de Mademoiselle Mars

Bien avant la retraite de Mademoiselle Mars en 1841, l’actrice use de subterfuges pour rester jeune et jolie. Mais bon, c’est pas facile. Ses cheveux sont de plus en plus blancs, c’est pourquoi, elle va faire des teintures. Des teintures à base de plomb. Qu’on se le tienne pour dit, une teinture au plomb, ça passe. Une teinture toutes les trois semaines, pendant des années, ça déglingue l’organisme et plus particulièrement le cerveau.

800px-mademoiselle_mars_or_anne_boutet_by_aimee_perlet

Quinze jours avant sa mort, Mademoiselle Mars n’a clairement plus sa tête en plus d’être en mauvaise santé. Elle s’éteint le 20 mars 1847, elle a 67 ans. Lors de la cérémonie funéraire, la Comédie Française lui rend hommage.

Si tu as aimé cet article tu peux soutenir le blog sur Tipeee ou tu peux acheter les livres Raconte-moi l’Histoire, il y a plein d’histoires coolos dedans (tu peux mêmes les offrir à Noel après les avoir lus).

D’autres représentations de Mademoiselle Mars ↓

mllemarsmademoiselle_mars_-_delpech

800px-demoiselle_mars_nach_dem_leben_-_gallica_cropped_adjusted

Share Button

Laisser un commentaire