Le chat au Moyen Age, du bûcher au lolcat

Mes chatons <3.

Aujourd’hui je vous parle des chats. Ils sont à la mode au XXIème siècle parce qu’ils font des ronrons mignons ou qu’ils se cassent la gueule sur des vidéos. Tout est bon à prendre. On aime les chats. Même quand ils sont moches. Mais savez-vous que le chat n’a pas toujours eu bonne réputation ?

Le chat : animal maléfique

 chat livre coeur

Le chat renvoie une sale image pour diverses raisons. Déjà, il ressemble au léopard, un animal sauvage, agressif, cruel et rusé. Le chat est plus petit, ce qui le rend encore plus inquiétant.

En plus, il voit dans le noir. Et ça, ça passe pas. Nous les humains, créatures de Dieu, mais genre n°1 quoi, la nuit on dort. Et le chat, en plus de ne pas dormir, il y voit. Donc concrètement, ce n’est pas un anima divin, mais plutôt maléfique. Il occupe ses nuits à des activités de magie, de sorcellerie. Comme le loup, le renard, ou encore la chauve souris. On dit que les chats se rendent au sabbat, les messes noires où sont tournés en dérision les rituels chrétiens. L’adoration de l’agneau sacrificiel est remplacée par celle du bouc. Qui pue la mort, a une sexualité exacerbée et qui par ses cornes ressemble grave au diable. Du coup, le chat est un sorcier, et les sorciers c’est mal.

Une bulle papale du XIIIème siècle stipule que les chats noirs sont les serviteurs du diable… Bin oui. Une autre du XIVème explique qu’il faut les brûler avec les sorcières.

D’ailleurs c’est souvent ce qui arrive le soir du 24 juin. On fout un paquet de chats dans un sac ou un tonneau, et on y fout le feu. C’est de la prévention, en quelque sorte.

Autre chose, le chat est malin, mais il est hypocrite, il sent le danger, se met à l’abri, mais jamais il ne prévient les autres. Quel sale égoïste.

Bref, on aime pas trop trop les chats quoi.

Les quelques vertus du chat

Heureusement pour lui, le chat a quand même quelques qualités. Toute façon, si c’était pas le cas, on les aurait tous brûlés. Bin ouais, on va pas s’encombrer des sorciers ! Déjà, le chat est très propre, et ça c’est un avantage. Il n’aime pas trop l’eau, mais il n’est pas pudique et n’a pas peur de se lécher le cul (tu peux cliquer, c’est safe) ou la bite (pareil ici) en public. Mais ça va, c’est rien, seulement de la toilette. En plus, contrairement au chien, il enfouit ses excréments sous la terre et il n’a jamais mauvaise odeur.

La chatte, bonne soumise

S’il y en a bien une qu’on apprécie, c’est la chatte. Pour des raisons de fdp, genre vraiment. Déjà, elle n’aime pas le sexe. C’est vrai, elle ne fait ça que pour se reproduire. D’ailleurs, on dit que la pénétration est très douloureuse. Mais que voulez vous, c’est normal. Il faut s’y soumettre. Avoir mal, c’est normal pour une femelle. L’homme doit être brutal puisque c’est un homme lol.

Après avoir coïté, et mis bas, la chatte est super protectrice avec ses petits. Elle les défend contre les prédateurs et les nourrit si nécessaire.

Bon par contre on raconte aussi que quelques fois, la chatte bouffe certains de ses petits lorsque l’allaitement de toute la portée la fatigue. Une même croyance existe aussi chez les truies et les louves. Mais bon, faut comprendre avec plus de 10 gamins à la fois…

Au fil du temps, le chat va être de plus en plus toléré, certaines familles acceptent même d’avoir un chat de compagnie. Et ça commence à ronronner dans les chaumières.

Le chat et la peste

S’il existe une seule et bonne raison qui fait qu’on a aimé les chats, c’est bien la peste de 1347-1352. Oui, ce n’est pas d’interminables ronrons ou des câlins, ou des coups de langues râpeuses, non. Si on aime les chats c’est parce qu’ils bouffent les rats et les souris. Et que concrètement, ces derniers sont la cause de la propagation de la peste qui a tué un tiers de la population européenne. Rends-toi bien compte. Ça n’a pas fait deux mille morts trankil pépouz, non vingt-cinq millions de morts. 25 000 000. Trucs de malade.

Lorsque les mecs ont compris que les rongeurs en étaient la cause… Laisse tomber, ils ont mis en place des armées de belettes domestiquées. Mais ça marchait pas trop. Alors ils se sont mis à faire des armées de chats pour pouvoir libérer les villes, non c’est pas vrai pour l’armée de chats. Mais quand même au fil des années, les chats chasseurs de souris ont gagné en réputation, ils sont propres et éloignent les maladies, c’est quand même deux points super positifs, même si on est encore loin des vidéos de chats.

Si tu aimes les animaux (ou pas trop), dans le tome 2 de Raconte-moi l’Histoire je te raconte les procès des animaux au Moyen Age! Si tu aimes bien les articles de Raconte-moi l’Histoire et que tu souhaites les lire en avant première directement dans ta boite mail, c’est sur Tipeee. Ça ne coûte pas grand chose (mais un peu quand même).

Je te laisse aller voter pour ton(es) chat(s) préféré(s) sur facebook !

 

 

 

Share Button

7 thoughts on “Le chat au Moyen Age, du bûcher au lolcat

  1. Après avoir coïté, et mis bas, la chatte est super protectrice avec ses petits. Elle les défend contre les prédateurs et les nourrit si nécessaire.
    Et mille ne prend jamais d’S Peut-être d’autres que je n’ai pas vues.
    Je suis chieuse, mais comme j’aime bien ces chroniques…

  2. Pingback: Ivan le Terrible, règne de la torture et de la terreur | Raconte-moi l'Histoire

Laisser un commentaire