Le dentifrice médiéval et écoresponsable

L’hygiène, c’est important. C’est vrai, on est pas des cradingues. Une douche de temps en temps et un brossage de dents, ça peut pas nous faire de mal. En revanche, ce qu’il y a dans nos dentifrices et dans nos shampoings, ça, ça peut nous tuer à petit feu hein. Ou en tout cas, agresser ta peau, tes yeux, ta douceur ou tes gencives. Et moi j’aime pas les agressions physiques. Du coup, aujourd’hui je te donne un court article avec quelques astuces médiévales ô combien respectueuses de la nature et de tes dents (ou presque). Pour illustrer cet article, j’ai utilisé des enluminures de bains et de repas d’un livre du XVème siècle, dont certaines sont parfois complètement wtf (genre, ou encore).

Prends soin de toi, et ta bouche te le rendra

Le brossage de dents c’est important depuis genre longtemps (la précision en histoire, c’est primordial). En fait, dès le XIIème siècle, Sainte Hildegarde nous parle de l’importance de prendre soin de la bouche et des dents. Elle donne des tips pour lutter contre les aphtes ou autres petites plaies. Il faut faire des bains de bouche. A l’eau claire, c’est un bon début. Genre évite l’eau croupie, ça file des bactéries. Le mieux c’est d’y ajouter quelques plantes.

Des plantes genre le clou de girofle, qui pousse sur le giroflier. A la base, le giroflier, ça pousse pas par chez nous, mais au VIème siècle, on nous l’a apporté directement d’Orient. Merci le commerce. Après on va en foutre partout, pain d’épices, infusion, maquillage… Le clou de girofle est antiseptique et anesthésique. Il nettoie et calme la douleur. Deux bonnes raisons de l’adopter. Par contre, c’est très cher, du coup, tu peux le remplacer par d’autres trucs, la menthe, la gentiane, le thym ou encore le citron. Ou tout ça ensemble. Exemple : 

Recette : Dans un litre d’eau, faire bouillir pendant 5min :

  • 4 rondelles de citron
  • 4 pincées de thym
  • 4 clous de girofle

Filtrer le tout et mettre le litre d’eau parfumée dans une bouteille, ça se conserve jusqu’à 4 jours au frais. La petite astuce moderne, pour éviter de filtrer, c’est de mettre le thym et les clous de girofles dans des sachets de thé.

Au XIVème siècle, beaucoup de personnes (mais surtout les fortunées) ont une « fourgeoire », c’est une sorte de trousse de toilettes, ou boite à outils. On y trouve une escurette (pour les oreilles), une furgette pour les ongles et surtout un fusequoi, c’est à dire, un cure dent ! Enfin, les nobles possédaient également une esguillette, un cordon de soie qui n’est autre que du fil dentaire !

Le dentifrice 100% naturel t’as vu

« Frotte tes dents et les tiens nettes Rien n’est si laid quand tu caquettes Ou ris, de voir sous ton chapeau Des dents noires comme un corbeau Qui te donnent mauvaise haleine. » Jean de Milan 

Voilà un conseil qu’il est bon ! Hildegarde avec son bain de bouche peut aller se rhabiller ! Au XIIème siècle, c’est aussi l’heure de la pâte à mâcher qui nettoie les dents. Un chewing-gum mais efficace. Les prêtres utilisent des masticatoires, c’est à dire une pâte que tu mastiques (ça ne s’avale pas) à base de poudre de pierre, de pulpe de datte, et des plantes sus-nommées. Ça aussi tu peux le faire chez toi, mais il faut casser un caillou, et je sais pas duquel il s’agit… Et puis, tu risques de péter ton blender. (La porcelaine est assez efficace)

Heureusement, il existe d’autres recettes ! Il te faut du sel (qui blanchit les dents), des graines de fenouil pour une haleine anisée (comme le pastis, mais sans l’alcool) ou de la myrrhe et des feuilles de prêle (abrasif, comme le citron). Il te faut tout broyer correctement, ensuite tu enroules du tissus autour de ton doigt préféré, tu l’humidifies et tu le plonges dans la poudre, puis tu frottes toutes tes dents pendant au moins 3 minutes après chaque repas. Non c’est pas vrai. Tu frottes bien et ça marche vite.

Les mecs qui n’avaient pas de fric utilisaient du vin coupé à l’eau ou du miel. Mais c’était pas trop trop efficace. Autre truc, astuce de filou un peu. Tu mastiques de la racine de noyer. Alors, ça ne fait pas blanchir les dents, mais ça colore les gencives d’une légère teinte brune, du coup, on a l’impression que les dents sont blanches.

Enfin, selon Hérodote, les Égyptiens mâchaient une souris entière, ou le cœur d’un serpent une fois par mois pour se protéger du mal de dent. A vous de voir. Bon, y’en a qui découpent les humains puis les mangent (clique si tu aimes la bonne viande). Si tu aimes bien les recettes et autres astuces, dans le tome 1 de Raconte-moi l’Histoire je te donne des recettes pour avoir le teint frais à Versailles (ça nécessite des volailles mortes) et aussi la recette du Viagra au XIXème siècle. Enfin, dans le tome 2, j’ai écrit quelques trucs sur les secrets de l’Antiquité (avec du pain de mie et des troupeaux d’ânesses). 

Bisous.

 ________________________________________________________

 

Share Button

6 thoughts on “Le dentifrice médiéval et écoresponsable

Laisser un commentaire