L’histoire de la pâtisserie : Et si les Tartinades avaient existé au XIXème siècle ?

Article en collaboration avec

_________________________________________________________

L’histoire de la pâtisserie

La pâtisserie est connue dès l’Antiquité. Bon, c’était pas top funky… Après avoir mangé, les mecs se confectionnaient des petites galettes avec de la farine, de l’huile et du miel. C’était le dessert. Le petit bonus auquel ils accordaient beaucoup d’importance puis que de nombreuses offrandes de ces galettes étaient faites aux dieux.
Au Moyen-Age, on cuisine surtout de la viande. Du coup, pâté en croûte (viande, poisson, et parfois à base de fruits) et autres fouaces et sortes de gaufres font la joie des plus gourmands ! On est encore loin de notre mille-feuille mais les choses vont changer au XVIème siècle. Et oui, les explorateurs vont apporter le sucre de canne et des denrées exotiques (le cacao, les épices…).

 

Après le sucre de canne

L’Italie devient le berceau des confiseries ! Les confitures et la pâte d’amande sont à la mode. En 1654 c’est la Révolution du sucre, avec la sortie du livre Le pasticier Francois.  On fait des meringues, des choux et autres trucs trop bons qu’on garde pour la fin du repas. Vers 1700, on commence à mettre du chocolat dans les biscuits (meilleure idée du monde).

A Versailles, ça dégouline de pièce montées, de biscuits à la violette, au jasmin, de chantilly, de sucre. Au XIXème siècle, les pâtissiers s’installent à leur compte, et petit à petit, la pâtisserie se démocratise. Le menu peuple veut aussi manger du sucre. Y’a pas de raison que ce soit réservé aux plus riches.

Avant la Première Guerre mondiale, les femmes faisaient de la pâtisserie chez elles et allaient  faire cuire dans le four du boulanger. Aujourd’hui je suis pas sure que « la brioche dorée » et « Paul » acceptent que je vienne faire cuire mon clafoutis dans leur four. Je vous ai déjà dit que je fais très bien le clafoutis ? Dans les années 1950, le frigo vient soulager tous les pâtissiers de France, de Navarre et de partout ailleurs en fait. On peut préserver les gâteaux de la chaleur, et ainsi, les conserver, les travailler plus longtemps! Super ! En plus désormais, on peut tous les cuisiner chez nous puisqu’on a des fours à gaz ou électriques. En revanche, on met plein de trucs pas très bons pour la santé dedans. Et puis, un jour, une super équipe décide de créer une pâte à tartiner avec des produits de qualité et sans mauvais trucs dedans : En 2013, les Tartinades sont nées !

Et puis qu’il n’y a pas de mal à se faire plaisir, devinez quoi ? Je vous propose de gagner trois paquets -moyens- de Tartinades ! Pour participer rien de plus simple :

______________________________________________________________________

Choisissez parmi les recettes du XVIIIème et XIXème siècle (ci-dessous) qu’elle vous fait le plus envie

Rendez-vous sur le site des Tartinades pour choisir votre parfum préféré

Laissez-moi ici ces deux informations dans un commentaire dégoulinant d’amour avant le vendredi 11 juillet et  juste après, une main pure et innocente tirera au sort les trois gagnants !

______________________________________________________________________

A vous de jouer !

____________________________________________________________

Les soupers de la Cour ou l’Art de travailler toutes sortes d’aliments, 1755

____________________________________________________________

 Vu que je suis super sympa, je vous ai trouvé la recette des biscuits de Turin .

 

Les tourtes

 

Voici deux recettes de tourte, à la pistache, et au chocolat ! Mais c’est également réalisable avec les préparations chococaramel et praline lyonnaise !

*

*

*

*

La tourte au chocolat est la recette coup de coeur de Captain Starla, experte ès cuisine et pâtisserie de l’internet mondial (allez voir son blog, elle fait des cookies au bacon). 

______________________________________________

Le cuisinier royal, ou L’art de faire la cuisine, La pâtisserie et tout ce qui concerne l’office, pour toutes les fortunes, 1822

____________________________________________________________

____________________________________________________________

L’art des sucreries et des confitures, env. 1880.

____________________________________________________________

__________________________________________

Le livre de pâtisserie, Jules Gouffet, 1873

____________________________________________________________

 

 

Alors ? Tu as trouvé ta recette préférée ?

___________________________________________________________________________

 

Share Button

24 thoughts on “L’histoire de la pâtisserie : Et si les Tartinades avaient existé au XIXème siècle ?

  1. Alors, je goûterais bien le blanc manger au pistaches et la tartinade chocaramel me fait bien envie! (mmmmm caramel).
    Merci pour ce concours et pour ton blog!
    <3 *amour qui dégouline*

  2. Merci bien pour ce concours , j’aimerais bien essayer cette recette de Tourte de pifstaces ( ca c’est parce que j’en ai plein la bouche), en y incorporant un petit sachet de Pistaâache de chez tartinade.fr

    Soit dit en passant je veux bien gouter ton clafoutis….

  3. Alors moi ce qui me fait le plus envie c’est la tourte au chocolat. Il y a pas, le chocolat c’est ce qu’il y a de meilleur. Et chez les tartinades, je gouterais bien les pralines lyonnaises ! Miam !

  4. Allez, je tente ma chance parce que je suis une gourmande et que les commentaires dégoulinants d’amour, je sais faire, surtout pour un blog qui va me permettre de ne pas être (trop) en manque d’histoire en sortant d’une formation généraliste pour se spécialiser en langue. Merci pour tout ces articles jamais ni trop longs ni trop courts mais toujours bien drôles à lire ! Sinon, si je devais réaliser une de ces recettes, j’opterais sûrement pour la tourte au chocolat, et puis je ne dirais pas non à une tartinade à la praline lyonnaise. Merci encore pour les supers articles !

  5. Alors bien sur sur j’ai craqué pour la tourte au chocolat sans hésitation ! Et pour la Tartinade le Chocoramel me fait saliver comme pas permis ! (oui je sais la classe avant tout…)

  6. Houloulou, je ne suis qu’hésitation !… La tourte ou la crème au chocolat ?… Le Chocaramel ou le Choconoir ?…
    Argh ! S’il faut choisir, je dirais, la crème au chocolat et le Choconoir ! Mais la prochaine fois, ce sera peut-être le contraire !
    Merci beaucoup pour ce concours ET pour ce blog découvert via Twitter et le dessinateur de mousquetaires !
    Très bonne continuation !

  7. Je tenterais bien le blanc-manger aux pistaches avec la tartinade pistâaaaache qui m’a l’air tout a fait délicieux.
    Un grand merci plein d’amour pour ce concours qui réconcilie deux merveilleux sujets : la nourriture et l’histoire.

  8. Aimerais-tu particulièrement les pistaches ? Par contre, c’est la tourte au chocolat qui me tenterait le plus. Et en tartinade… de la Praline Lyonnaise, siouplai !

  9. Mes papilles sont en éveil, mes yeux clignotent, mon ventre parle et mon imagination s’évade avec la tourte au chocolat. Bulles remplis de douceur sucrées et dorées comme un cascade d’étoiles au chocolat au lait avec des chants d’oiseaux (oui tout ça)

  10. Je trouve tout à fait indiquer de participer à ce gourmand concours après avoir lu ton article sur le boulangisme. Pour moi chère demoiselle, ce sera choux au toit de pistache. Avec brioche tartinée à la praline lyonnaise (quand je partirai de Lyon je ne sais pas comment je survivrai sans pralines). Si tu veux je t’invite à ce gouter ! Merci pour ce délicieux concours. Miam.

  11. Je les gouterais toutes sans hésitation grosse gourmande que je suis !! Celle qui me fait le plus envie est la tartinade chocaramel miaaammm j’adore le chocolat et le caramellllll

  12. Testez avec délice la tartinade pistaâache avec le biscuit de Turin.
    Suivez sans compter les leçons d’histoire de Marine.
    Ou l’inverse
    Testez avec délice Marine.
    Suivez sans compter les leçons de cuisine de Tartinade.
    Ou tout en même temps !

  13. bonsoir
    merci beaucoup
    je tente ma chance
    hum, le blanc manger pistache me tenterait bien, ca a l’air trop bon
    j’ai un petit faible pour la praline lyonnaise
    bonne soirée et encore merci

Laisser un commentaire