Naples, apologie du sexe illégitime de l’enfant roi, et de l’échange aussi.

On ne va pas parler de sexe sale ici, ni de façon d’éduquer ses enfants. On va pas non plus parler des guerres d’Italie. Mais presque. On pourrait croire que le titre n’est qu’une façon de vous attirer ici, mais pas seulement. Explications.

  • Le royaume de Naples

L’Italie au début du XVème siècle, c’est un peu le bordel, c’est divisé en plein de petits territoires. Parfois ce sont des républiques, parfois des royautés, parfois ils s’entretuent tous tellement qu’on ne sait pas trop.

Au milieu du siècle, la péninsule italienne est composée de cinq états principaux.  En fait, les plus puissants ont profité que les plus petits s’entretuent pour s’agrandir et s’imposer. Les cinq puissances sont le royaume de Naples, les états pontificaux, le duché de Milan, et les républiques de Florence et de Venise.

L’état le plus étendu, c’est Naples, ça tombe bien c’est de lui qu’on va causer. Il est sous domination aragonaise depuis 1453. Juste avant il y avait René d’Anjou, mais les Etats Pontificaux vont légitimer l’éviction de René.

Alphonse V d’Aragon est « espagnol« , mais il va tellement kiffer Naples qu’il va en faire la capitale de son royaume, à la place de Barcelone. Il va se constituer une cour de ouf, avec des seigneurs espagnols mais aussi Italiens, le roi est passionnée d’art et de lecture, il sait bien s’entourer et sait aussi recevoir.

Au XVème siècle, les grands seigneurs, rois, princes, font des échanges d’enfants ou d’adolescents. T’emballe pas, je t’explique. Pendant un, deux, ou trois ans, une famille riche (très riche) va laisser partir leur fils dans une autre cour pour qu’il puisse découvrir une autre culture, tisser des liens si possible amicaux. Amoureux, c’est encore mieux. Imagine, tu es un riche commerçant à Venise. Trankil, les pieds pas encore tout à fait dans l’eau. Tu as un fils, grand, beau, fort. Tu l’envoies à Naples, et là, il rencontre une nièce d’Alfonso. Elle est mignonne, le même age, pas trop bête, et n’est encore promise à personne. Outre le fait d’avoir une belle-fille mignonne et pas trop bête (c’est déjà pas mal remarque), tu as surtout des liens avec le Royaume de Naples. Et ça c’est intéressant, tu peux baisser un peu le prix des draps et des épices et en contre partie tu formes une alliance militaire avec Naples. Ça te plait hein? Bien plus que l’initiation de ton fils à la peinture Napolitaine, forcément…

On me signale que le parking et les voitures ne sont pas d’époque. Si l’article te gonfle tu peux passer du temps à deviner la marque de la voiture rouge.

Alphonse V d’Aragon est donc devenu Alphonse Ier de Naples en 1453, et il va apporter sa culture  dans le royaume de Naples. Et puis tranquille il va faire élever des monuments à sa gloire, comme ce petit château au bord de l’eau.

  • La mort d’Alphonse et l’usurpation du trône

Il fait bon vivre à Naples. Malheureusement, à la mort d’Alphonse V, en 1458, c’est le début des emmerdes et la fin du faste. Heureusement Alfonso avant de mourir il en a bien profité, le coquin. Alors qu’il était marié à Marie de Castille (sagement  restée en Espagne), Alfonso a eu une maitresse à Naples, Giraldona Carlino. La jolie italienne est noble et surtout en 1423 elle est enceinte. Ferrante est né, hors mariage. Sans héritier mâle légitime (c’est difficile de pécho sa femme qui est à des milliers de kilomètres de Naples) tout le royaume d’Aragon et de Naples revient à son frère Jean II d’Aragon. C’EST LA LOI, C’EST COMME CA. Mais Alfonso en a décidé autrement. Ok, Marie de Castille est sa femme et est morte avec un utérus vierge, mais Giraldona -avec qui le roi a passé le plus clair de sa vie- a enfanté du petit Ferrante (Ferrante c’est Ferdinand en Français, choisissez le moins moche et retenez le).

Il est là Ferrante, ok. Mais il est illégitime. Un batard tout au plus… C’est encore à l’aide de la papauté qu’Alphonse V va faire hériter le fruit du stupre italien. Le royaume va être divisé en deux, la Sicile et le royaume aragonais en Espagne reviennent à Jean II, et le royaume de Naples au batard à Ferrante. C’est illégal, c’est une usurpation et un bon prétexte pour gueuler. Les barons du royaume vont se révolter contre l’absolutisme des Aragon et ça va être le bordel pendant un demi-siècle. YOUHOU. Tout le monde conteste le pouvoir de Ferrante, mais le roi a le soutien des Etats Pontificaux et va régner jusqu’à sa mort, en 1494. C’est son fils Alphonse II de Naples qui va hériter du trône.

Si en France  on a bouffé du Roi Henri, Charles et Louis, chez les aragonais la tendance est aux prénoms Ferdinand et Alphonse

Si en France on a eu du roi Henri, Charles et Louis, chez les aragonais la tendance est aux prénoms Ferdinand et Alphonse

Alfonso II ne va pas rester au pouvoir trop longtemps, il est malin le mec. Il voit bien que c’est le bordel, entre les barons et les puissances européennes, il est pas serein. Effectivement, tout le monde a les yeux rivés sur Naples, Alfonso II ne veut pas prendre le risque de se faire couper la tête, éviscérer ou je ne sais quoi d’autres. Alors en février 1495 il laisse la place à son fils Ferdinand II (aussi appelé Ferrandino) et puis Alsonfo II meurt quelques mois après (bien fait). Durant les premiers mois de règne de Ferrandino, c’est la galère. Charles VIII de France est chaud bouillant, il veut Naples. Mais de quel droit ? Pourquoi ? Quel sera son plus beau prétexte ?

Je vous fais pas de dessin (Laurent oui), l’invasion française c’est dans un prochain article. Salut !

Découvre la suite: Charles VIII au Royaume du Bâtard.

Share Button

11 thoughts on “Naples, apologie du sexe illégitime de l’enfant roi, et de l’échange aussi.

  1. J’adore le suspense!! J’ai découvert le blog par Madmoizelle et depuis, il est dans mes favoris. Si tu veux t’auto-flageller, tu as fais une petite coquille à la première phrase (n’y/ni), mais il n’y a que ceux qui ne font rien qui peuvent jeter la première pierre.

  2. Pingback: Naples, Charles VIII au royaume du bâtard. | Raconte moi l'Histoire

  3. Mais enfin qu’est ce que c’est qu’un sexe « sale » : pas lavé, moche, tacheté de vert écolo ?
    Je veux savir avant d’offrir le mien à celle que j’aime.

  4. Pingback: Toulouse s’enflamme, la ville devient rose. | Raconte moi l'Histoire

  5. Pingback: La (presque) Dolce Vita des Sforza | Raconte moi l'Histoire

  6. Pingback: La Renaissance Italienne, ou l’art d’étrangler sa meuf | Raconte moi l'Histoire

  7. Pingback: Jeanne, le fabuleux destin d'une moche, boiteuse et fille de Roi. | Raconte moi l'Histoire

Laisser un commentaire