Les cheveux de 11 mètres des Sutherland

A la fin du XIXe siècle, sept sœurs vont faire la richesse d’une famille grâce à leurs cheveux. Eh oui, les sept sœurs (Sarah, Victoria, Isabella, Grace, Naomi, Dora et Mary) comptabilisent onze mètres de cheveux. Soit une moyenne de 1m50 de crinière par tête ! Voici leur histoire !

Photo de famille

La famille Sutherland

Les parents Sutherland vivent dans l’état de New-York où ils élèvent de la volaille. Des dindes. Pour le père, Fletcher, qui n’est pas très vaillant, la ferme ne rapporte pas assez. Et il n’a pas franchement envie de bosser alors dès qu’elles en ont l’âge, il envoie ses filles chanter à l’église. Lorsqu’elle ne sont pas en haillons et les pieds nus au milieu des dindes, les filles apprennent la musique. La mère, soucieuse de la qualité capillaire de ses filles leur enduit la tête d’une huile assez odorante qui donne un aspect très sale aux cheveux. Mais ça protège ! Et les filles n’ont rien à dire… Les sœurs Sutherland sont nées entre 1845 et 1865 et en 1867, alors que la plus jeune Mary n’a que deux ans, la mère de famille décède. Alors c’est triste, c’est sur, mais la bonne nouvelle c’est que les shampoings à l’huile dégueulasse, c’est terminé !

C’est le début d’un business pour les sœurs, et surtout pour le père qui va vite délaisser les dindes pour exploiter ses filles.

Les premiers spectacles des sœurs Sutherland

Les filles étaient déjà connues et appréciées dans la paroisse, aussi papa Sutherland décide d’organiser une véritable tournée des églises. Les filles vont jouer de la musique tout en exposant leurs cheveux, et le frère va s’occuper de la mise en scène. Faut bien qu’il se rende utile (il a les cheveux courts). A la fin du XIXe siècle, les filles ont plus de 11 mètres de cheveux et ça fait grand bruit du coté de New-York. Le monde afflue aux portes des églises mais ce n’est certainement pas pour la qualité musicale, non, on vient voir les cheveux !

Naomie et Dora

Naomi                                                                                    Dora

Niveau mise en scène, c’est simple : il faut que les cheveux touchent le sol pour montrer à quel point ils sont longs. Alors selon la longueur, les sœurs jouent assises sur une chaise, au sol, sont à genoux ou même debout… Tout est fait pour vendre du rêve, de la féminité et du mystère… C’est vrai, c’est quoi le secret pour avoir de tels cheveux ?

Les « Sept Merveilles » des Etats Unis

Le père est un bon manager, faut dire qu’il aime le fric, aussi en 1880, les sœurs Sutherland arrivent à New-York et vont faire leur début à Broadway. C’est un franc succès, aussi, elles commencent une tournée vers le sud direction la Floride, l’Alabama, la Nouvelle-Orléans et Atlanta ! C’est fiesta un peu ! Tout le monde les attend, tout le monde veut les voir. Les sœurs Sutherland deviennent le symbole de la féminité. D’autant qu’à cette époque, on utilise un peu tout et n’importe quoi comme produit et beaucoup font tomber les cheveux, les dents, brûlent la peau… Sans parler des maladies.

SutherlandSistersBarnum

Toutes les sœurs n’ont pas les mêmes cheveux, par exemple, la sœur aînée, Sarah, est celle qui a les cheveux les plus courts. Seulement 90 cm. De fait, elle doit toujours jouer en étant assise pour que ses cheveux touchent le sol. Au contraire, Victoria possède plus de 2 mètres de cheveux à elle toute seule. Naomi, a des cheveux très épais. Sa tresse se gonfle à plus de 10 cm. Fortes de leur succès, les sœurs signent un contrat avec les W.W. Coles Colossal Shows, et en 1884, c’est le grand succès car elles intègrent le cirque Barnum. Le succès, oui, mais le fric bof… Alors le père Sutherland va avoir une idée. Une idée de génie !

La lotion Sutherland

Tout le monde fantasme sur les cheveux des sœurs Sutherland, alors Fletcher va tenter de vendre du rêve à toutes les meufs des États-Unis. Il va commercialiser le secret pour avoir les mêmes cheveux que ses filles. Une lotion magique pour obtenir une crinière belle, longue et épaisse ! Dès la fin de l’année 1884, la lotion a rapporté plus de 90 000$, c’est une très grosse somme pour l’époque. Surtout pour une famille d’éleveur de dindes (je parle de volaille, pas des filles). A la mort de Fletcher, les filles deviennent propriétaires de l’entreprise et vont développer le business en vendant des peignes et d’autres lotions, notamment colorantes, et des produits cosmétiques en tout genre.

HairFertilizerSutherland

En 1893, la lotion est analysée par le journal The Pharmaceutical Era : elle se compose à 56% d’eau d’hamamélis de Virginie et 44% de lotion capillaire à base de sel, magnésium et acide hydrochlorique. Rien de magique quoi.

Devenues riches, les sœurs vont connaître un train de vie quelque peu excessif. Outre le fait que tout le monde les adule et qu’elles ne peuvent plus se promener sans ramasser une horde de fans en mal de crinière (faut dire que les cheveux longs et détachés représentent l’érotisme), elles heurtent la sensibilité puritaine de l’époque. Elles vont se mettre au vert quelques temps…

La mode des cheveux courts et la misère

En 1893, les sœurs aspirent à un peu de tranquillité. Elles font construire une maison à la campagne où elles vivent toutes ensembles avec époux, amants et enfants. Les Sutherland vivent dans l’opulence, elles mangent et boivent sans doute un peu trop. En 1893, Naomi décède. Et puis, en 1910, les choses vont changer… Non seulement elles n’ont plus d’économie, mais en plus, la lotion ne se vend plus. Eh oui, la mode est aux cheveux courts, à la garçonne. C’est le début de la vie de misère. En 1914, Isabella décède. Les trois plus jeunes sœurs Sutherland tentent de faire carrière à Hollywood. En vain. Lorsque Dora décède d’un accident de voiture, ses sœurs n’ont pas les moyens de récupérer son corps et de lui payer la crémation. Le corps reste non-réclamé. En 1936, les sœurs ferment définitivement l’entreprise familiale, et en 1938 la maison des Sutherland prend feu. Mary va terminer sa vie dans un asile alors que Grace décède en 1946 dans une misère noire…

SutherlandSisters

Tu as aimé cet article ? Tu veux soutenir Raconte-moi l’Histoire et recevoir les articles en avant première directement dans ta boite mail ? Rendez-vous sur Tipeee !

Share Button

Laisser un commentaire