Pied de tranchée, la maladie des Poilus

Durant la Première Guerre mondiale, les maladies ont été nombreuses. Bin oui, rien qu’en imaginant le nombre de soldats malades ou blessés au mètre carré boire de l’eau dégueulasse dans laquelle les rats pissent, moi, j’ai déjà quelques symptômes de typhus, fièvre typhoïde et autre gangrène gazeuse… Et c’est bien moche. Aujourd’hui je vous parle de la maladie du Pied de Tranchée. Encore appelée Trench Foot ou syndrome du pied immergé.

Trench foot ou pied de tranchée

C’est la première fois en plus de trois ans de blog que j’ai manqué vomir en voyant des images, alors prenez garde aux liens rouges. Pas après avoir mangé. Ni avant. Et surtout pas pendant.

Le Pied de Tranchée, qu’est ce donc ?

Dans les tranchées, les soldats sont dans de la boue toute la journée pendant plusieurs semaines, les chaussures sont serrées et les pieds manquent d’air. Bien qu’ils se déplacent (plus ou moins), les pieds baignent dans la gadoue, dans l’humidité, voire dans l’eau, les excréments et les restes de cadavres bouffés par les rats… Les bactéries et autres microbes prolifèrent. Lorsque les poilus gardent les pieds immergés plusieurs heures, la peau devient molle (tu sais la peau fripée quand tu sors du bain) puis rompt et les microbes en profitent… Finalement, ça s’infecte et ça commence à puer la mort. Et puis, ça se termine par une amputation ou une septicémie. Et c’est assez moche.

Comment lutter contre le Pied de Tranchée ?

La seule chose à faire pour lutter contre le Pied de Tranchée est de protéger les pieds de l’humidité en imperméabilisant les chaussures et en changeant régulièrement de chaussettes. Plus facile à dire qu’à faire. Bien sûr, les hommes demandent par courrier des gants et des chaussettes à leurs femmes, cousines, tantes, filles… Mais le temps que ça arrive, il est parfois trop tard. Pour imperméabiliser les chaussures, on utilise de la graisse de baleine. Mais en fait, c’est pire. Le pied étouffe, il gonfle et la maladie empire. Fait intéressant, le Pied Tranchée n’est pas lié au froid ou aux gelures comme on peut l’imaginer. Eh oui, le pied tranché apparaît même s’il fait 16°c.

Les différents stades du Pied de Tranchée

L’infection se manifeste différemment selon les stades et dans certains cas, entre le début et l’amputation, il ne se passe que 11h. Dans un premier temps, les pieds sont engourdis, un peu gonflés et la peau peut devenir rouge, ou bleue. C’est le moment où ça nécrose. Et si ça nécrose, ça pue le pourri évidemment. A partir de là, les pieds vont gonfler, jusqu’à trois fois leur taille normale. Et là, les pieds ne sont plus engourdis et c’est très douloureux. La peau se craquelle, les plaies sont béantes, il peut y avoir des cloques. Des plaies ouvertes et de l’humidité, c’est le kiff des mycoses et autres infections fongiques. Et bien sûr, avec l’infection, la fièvre est présente. A ce stade, les pieds peuvent encore être récupérés, c’est pourquoi l’armée a mis en place des vérifications chez tous les soldats, parce qu’après… C’est trop tard.

Trench foot ou pied de tranchée

Les pieds gangrènent et selon l’avancement de la maladie, il existe des cas d’amputation spontanée (environ 1% des poilus atteints du pied de tranchée ont connu l’amputation). C’est à dire que les orteils ou les pieds tombent seuls. PAF. Sans intervention chirurgicale (,on en est pas loin)(et … paf). Parfois ce sont les médecins qui décident de couper le pied avant que l’infection se propage.

Les Français, les Italiens et les Anglais sont les soldats les plus frappés par le pied de tranchée, alors que les Belges l’ont très peu été alors que les conditions de vie étaient les mêmes, ou presque. Pourquoi ? Les Belges n’avaient pas le droit d’utiliser les bandes molletières, contrairement aux autres armées. Les bandes molletières sont de longues bandes qu’on enroule des pieds jusqu’à la cheville ou jusqu’au genou pour éviter le froid, les petits impacts et les morsures animales. Lorsque celles-ci étaient trop serrées, elles encourageaient fortement la maladie du Pied de Tranchée. Mais on s’en est rendu compte un peu tard.

Trench foot ou pied de tranchée

Pour soutenir Raconte-moi l’Histoire tu peux participer à ta guise sur Tipeee (et recevoir les articles en avant première directement dans ta boite mail !) Et pour te faire autrement plaisir, les livres Raconte-moi l’Histoire sont en vente !

Et pour en savoir plus sur les maladies des Poilus, de la gangrène au typhus en passant par les poux, je vous conseille le livre Le génie de Pasteur au secours des Poilus.

Share Button

6 thoughts on “Pied de tranchée, la maladie des Poilus

  1. J’ai ouvert et ça ne donne surtout toujours cette même impression de gros gâchis évitables.
    J’aurais du faire médecin ou infirmière moi !

  2. Pingback: Les infirmières de la Grande Guerre, les « anges blancs» | Raconte-moi l'Histoire

Laisser un commentaire