Cadine, le sport, les fesses et le napperon (concours)

Cadine

Si vous ne connaissez pas Cadine, c’est que vous ne me connaissez pas bien. Et surtout, vous n’êtes pas trop présents sur les réseaux sociaux. Mais je peux comprendre que vous ayez une vraie vie, moi je peux pas, j’ai un blog. Aussi, sur twitter et facebook, je poste régulièrement cette photo. C’est Cadine, le beau gosse aux fesses dures comme du béton délicatement posées sur un napperon. Cette photo c’est un peu ma motivation. Ma raison de vivre. Quand j’ai pas d’inspiration, je vais sur Gallica et je la regarde, puis j’en regarde d’autres de cet athlète.

Quelques infos importantes sur Cadine : Ernest Cadine est né en 1893, dès son plus jeune âge, il s’amuse à jeter des cailloux le plus loin possible avec ses copains. Jusque là, c’est un gamin normal, on ne peut pas se douter qu’il va devenir champion olympique. J’ai un peu spoilé mon histoire, mais de toute façon, elle va être très courte. Je sais que ce que vous attendez tous, c’est de participer au concours. En grandissant, Ernest se laisse pousser les muscles, genre vraiment. Il devient mécanicien et s’entraîne quotidiennement. A 18 ans, il participe au Championnat de Paris, il termine troisième de sa catégorie (poids moyens) et arrache 75 kg d’un bras, 90 kg des deux bras et jetant 125 kg des deux bras. Normal tsé. Enfin, en 1914, vu que la vie n’est douce pour personne, il part au combat, au 39ème régiment d’artillerie. Alors la guerre c’est pas cool, et c’est pas qu’il s’en fout hein, mais il aime se changer les idées pendant ses jours de repos. Aussi, à la caserne, il soulève des pneus, ou des roues de wagon. Lorsque la guerre se termine, victoire, il continue de s’entraîner et parvient à jeter 91 kg à un bras. On était à 75 kg avant la guerre.Cadine

En 1919, il termine premier au Championnat de Paris. En 1920, il devient champion olympique dans sa catégorie mi-lourd, mais concrètement, il devient bigboss parce qu’il soulève et jette plus que les mecs de la catégorie lourd. Champion. La même année il bat le record du monde, toutes cat confondues en soulevant de terre de la main droite 180kg. Mais moi, ce que j’aime le plus, c’est quand il pose pour des photographes. Ernest Cadine décède en 1978, il a reçu la  la croix de chevalier dans l’ordre du mérite. Ça vaut pas une médaille d’or aux JO stu veux mon avis.

En gros, voilà sa vie. Ses gros muscles alimentent mon cerveau en blagues, c’est pas de ma faute. J’veux dire c’est aussi ça le patrimoine national, des  photos de p’tits mecs en slip avec des gros muscles. Vous comprendrez que j’aime bien le patrimoine national. Aussi, ai-je décidé d’organiser un petit concours. Pour ça je vais avoir besoin de vous et de votre créativité ! Les règles sont simples :

[1] Télécharger cette photographie Cadine, son cul sur le napperon

[2] Faire un montage, n’importe lequel.

Genre : remplacer sa tête par celle de Louis XIV, Napoléon, Charles Pasqua, Leonardo Diacaprio ou encore la mienne. Lui dessiner un pénis sur le biceps. Imaginer un dialogue et faire les bulles. Faire disparaître le tabouret et le remplacer par Zercon, le nain d’Attila. Ou je ne sais quoi d’autre.

[3] Envoyer votre montage à l’adresse rmlhistoire@gmail.com avant le 15 août avec comme objet : Les fesses de Cadine. Le 18, je publie toutes les illustrations sur la page Facebook de Raconte-moi l’Histoire.

[4] Voter et faire voter pour votre montage préféré jusqu’au 25 août.

Le montage qui a le plus de votes devient champion de Raconte-moi l’Histoire : son auteur et deux autres personnes sélectionnées parmi les votants remportent un totebag de Cadine. C’est à dire que je fais imprimer l’illustration de Cadine sur trois sacs en tissus, et je vous les envoie.

A vous de jouer !

Pour stimuler votre sens artistique, voici d’autres images de Cadine :

Cadine 3

CadineCadine

Cadine

Cadine

Cadine

Share Button

2 thoughts on “Cadine, le sport, les fesses et le napperon (concours)

Laisser un commentaire