Asia Bibi, l’histoire de la meuf condamnée à mort pour blasphème.

Voici l’histoire d’une femme, Asia Noreen, aussi appelée Asia Bibi, elle a une quarantaine d’années, elle est mère de famille de cinq enfants, et elle est condamnée à mort pour une petite phrase. Et encore, on est même pas sur qu’elle l’ait vraiment prononcée.

Les faits :

Asia est chrétienne, elle vit au Pakistan. C’est un peu bizarre comme idée, sachant qu’au Pakistan, il n’y a qu’une seule religion reconnue, l’Islam. Tout le reste c’est mal.

Un jour, alors qu’Asia Bibi boit de l’eau dans une source du village, des femmes l’interpellent et lui demandent de partir. Désormais, l’eau est haram, c’est-à-dire qu’elle est impure. Bin, oui, juste avant, la chrétienne en a bu. Il s’agit d’une source réservée aux musulmans. Les castes, tout ça…

Asia est un peu véner, elle ne supporte pas ce rejet, aussi, elle explique qu’en montant sur la croix, Jésus-Christ est mort pour l’humanité, mais qu’a fait le prophète Mahomet pour elles, et l’humanité ? Rien du tout. Les femmes du village vont voir l’imam pour expliquer la situation, genre, « t’as vu ce qu’elle a dit ? Putain, elle a osé quoi, quelle connasse. ». L’imam va porter plainte.

La procédure :

Rien ne prouve vraiment qu’Asia ait dit toutes ses vilaines choses sur Mahomet, mais les femmes du village sont les seules à témoigner, et après enquête, la décision du tribunal de Shekhupura est claire. La mort par pendaison. Le procès va durer quatre ans, pendant ce temps Asia croupit en prison. Certaines personnes du monde politique prennent parti pour la chrétienne, « la loi contre le blasphème doit être abrogée ». Suite à ces propos, le ministre des minorités, Shahbaz Bhatti, est assassiné. Il en est de même pour le gouverneur du Penjab, Salman Taseer. Il ne fait pas franchement bon être chrétien au Pakistan à cette époque-là.

Bon, Asia elle est pas super satisfaite du verdict, évidemment la pendaison, c’est pas funky. Aussi, elle va interjeter appel auprès de la Haute Cour de Lahore. Or, deux des trois juges de la Haute Cour de Lahore vont rejeter l’appel. La sentence reste inchangée. Asia sera pendue haut et court.

L’explication :

Sous la dictature de Zia ul-Haq, l’idée c’est d’islamiser la société. Aussi, le blasphème, qui représente toute remarque dérogatoire vis-à-vis du prophète sacré (…) est puni de la mort ou de l’emprisonnement à vie.

asia femme 2

Ce qu’il faut retenir :

Cette histoire se passe en 2014.

Oui, la loi contre le blasphème date de 1986, les faits se sont déroulés en juin 2009. Le ministre et le gouverneur ont été assassinés en 2011 et le jeudi 16 octobre 2014, la cour de Lahore a confirmé la mise à mort par pendaison d’Asia Bibi.

Évidemment, le président aurait pu gracier Asia Bibi et il peut toujours le faire, mais il flippe des révoltes de la part des musulmans. Et moi, en 2014, je flippe pour l’humanité.

Share Button

8 thoughts on “Asia Bibi, l’histoire de la meuf condamnée à mort pour blasphème.

  1. J’allais demandé quand s’est passé cette histoire, parce que ça me disait vaguement quelque chose mais heureusement que j’ai lu tout l’article! ça fait froid dans le dos!!

  2. C’est marrant (enfin non pas vraiment…) en lisant l’article je me suis dit « tiens au fait, ça se passe à quelle époque cette histoire? »
    J’ai eu la flemme de remonter jusqu’en haut de l’article pour regarder et j’ai bien fait.
    Mais en découvrant la date à la fin de l’article… le CHOC!
    C’est dingue des des choses comme ça puissent encore se produire en 2014!

  3. J’aime beaucoup « raconte moi l’histoire » et je tiens à vous féliciter Marine pour ce que vous faites. Une approche différente de l’histoire et qui attise la curiosité, quelle que soit l’époque sur laquelle vous vous penchez.
    Cet article fait froid dans le dos, et oui, moi aussi, certains jours, je flippe un peu beaucoup pour l’humanité. Mais je garde espoir aussi.
    Merci Marine.

Laisser un commentaire