Le concile cadavérique de Formose, ou le procès d’un mort

Aujourd’hui je vous parle de Formose, le mec il est dans tous les mauvais coups avant et même pendant qu’il occupe la haute fonction de pape. Aussi, quelque temps après sa mort, les mecs sont tellement énervés contre lui qu’ils décident de déterrer son cadavre pour le juger… On imagine que ça devait bien puer la mort lors du procès mais peu importe, l’internet n’a pas d’odeur, voici son histoire !

concile cadaverique

Qui est Formose ?

Formose est un homme d’église du IXeme siècle, il est né (environ en 816) dans un petit village d’Italie, ou à Rome, peut-être même en Corse, mais aucune source sure ne peut l’affirmer précisément donc on n’en sait rien et finalement c’est pas super important. On connaît son parcours à partir de 864, lorsqu’il devient évêque de Porto. Ensuite,il est amené à faire des missions diplomatiques en Bulgarie mais aussi en France. D’ailleurs, il devient très proche du roi, Charles II le Chauve, et c’est lui qui le persuade de se faire couronner par le pape pour asseoir son autorité. Niveau influence politique et religieuse, c’est déjà pas mal. Mais le Formose, il aspire à mieux. Ce qu’il veut, c’est être pape !

Les nombreux problèmes de Formose

A partir de 872, Formose est candidat au saint siège, mais clairement, l’Eglise, ou plutôt, les mecs qui la gèrent à ce moment-à, ils ne veulent pas de lui. Ils vont trouver des prétextes plus ou moins fondés pour l’évincer, et ça va marcher. Par exemple, on l’accuse d’avoir tenté de devenir archevêque en Bulgarie, d’avoir quitté son diocèse sans autorisation, d’avoir conspiré contre l’empereur romain, d’avoir attenté au pouvoir pontifical et même d’avoir dépouillé des monastères à Rome… Et il n’en faut pas plus pour qu’on décide d’excommunier Formose. Au moins comme ça, aucun moyen de devenir pape… Malin ! Six ans plus tard, alors qu’il promet de ne jamais remettre les pieds à Rome, ni de vouloir exercer dans l’Eglise, la sanction est levée. Ouf, Formose est à nouveau chrétien catholique… Mais il ne tombe pas dans la charité chrétienne, il a toujours le même objectif : devenir pape.

Formose, la quête du pontificat

En 883, Marin Ier est élu pape, ce qui est plutôt une bonne nouvelle pour Formose, son proche ami. En effet, Marin décide de profiter de son pouvoir pour rendre à Formose le diocèse de Porto. Malin comme un singe, ce dernier va gravir les étapes haut la main. A cette époque, on change de pape comme de chemise et ça joue en la faveur de notre héros. Marin Ier dure un an, Adrien III c’est pareil . Etienne V va, lui, faire l’effort durant six années et puis, le 6 octobre 891 Formose est enfin consacré pape. La classe, manifestement ça lui tenait à cœur. Ce qu’il ne sait pas, c’est que ça va être le début des emmerdes.

C’est pas facile d’être pape…

Au IXe siècle, le job du pape n’est pas comme aujourd’hui où globalement, on les écoute raconter des conneries sur l’avortement ou la contraception d’une oreille, tout en se disant que le seul truc cool au Vatican, c’est les peintures de la Chapelle. Mais lorsque Formose devient pape, les pouvoirs ne sont pas séparés et il joue un vrai rôle politique. Par exemple, en France, il y a deux soupirants à la couronne, le comte de Paris Eudes, et Charles le Simple. Formose soutient le Simple. C’est une constante en France d’élire les moins malins…

A Rome, c’est pas mieux, il y a deux clans, ceux qui soutiennent Guy de Spolète, l’empereur, et ceux qui sont du côté de Arnulf de Carinthie. Aussi, à la mort de Guy, son fils -Lambert- doit prendre sa place et Formose est contraint par l’aristocratie italienne de le couronner, mais à la mort de Lambert, Formose met les deux pieds dans le bousin en rompant l’alliance avec les Spolète et en couronnant Arnulf, il se fait tout bonnement haïr par la moitié des Italiens.

La mort de Formose et l’ouverture de son procès

Le 4 avril 896, en plein conflit politique, Formose meurt. En même temps, le mec a environ 80 balais et pour le IXe siècle, c’est quand même propre. Le pape qui lui succède est Boniface VI, mais il meurt de la goutte au bout de 15 jours alors c’est Etienne VI qui le remplace et lui, à peine un an après la mort de Formose, il va mettre en place le concile cadavérique. C’est assez spécial comme idée.

Le concile cadavérique

cadaver-synod2-formosus-ex-xLe concile cadavérique c’est donc une mise en jugement de Formose. Un procès. Alors, il est mort, certes, c’est là qu’on voit que le nouveau pape, Etienne VI est un peu chelou, mais bref. On exhume le cadavre de Formose, on lui met ses anciennes fringues de pape avec tous les symboles pontificaux et puis on l’assoit sur un trône. Enfin, on essaie, on l’attache, on fait en sorte qu’il ait l’air vivant.

cadaver-synod

Pendant le procès, on lui reproche grosso modo toute sa vie, tous ses actes, avant qu’il soit pape, puis pendant son pontificat. Toutes les mesures prises par Formose sont annulées, pareil pour les hommes qu’il a nommés à des postes, ça tombe à l’eau. Absolument tout est annulé, comme s’il n’avait jamais été à la tête de l’état pontifical. Alors c’est un peu chaud pour tout remettre en ordre mais peu importe, ils sont déterminés. Etienne VI veut faire disparaître à jamais l’impact de Formose dans l’Eglise et la société. A la fin du concile, on arrache les vêtements de Formose, on les déchire et on lui coupe trois doigts de sa main droite, ceux qui servent aux consécrations… Ensuite, son cadavre à moitié dépiauté est jeté dans le Tibre (il sera repêché plus tard).

Avec la mort et le procès de Formose, les querelles ne disparaissent pas entre l’aristocratie et les papes, bien au contraire, peu après il est l’heure de la pornocratie, et je vous en parle bientôt ! 

Si tu as aimé cet article, s’il t’a appris plein de trucs n’hésite pas à le partager ou à soutenir le site ! Tu peux aussi acheter les livres Raconte-moi l’Histoire !

Share Button

6 thoughts on “Le concile cadavérique de Formose, ou le procès d’un mort

  1. Joli ! J’ai faim des conséquences du procès (assassinat d’Étienne VI,  »guerre civile » entre les gens du parti de Formose et les autres)
    Mais au moins on comprend bien les enjeux politiques du procès !

  2. Oui, joli…Même si, si je puis me permettre, la seule chose bien au Vatican ce n’est pas que la chapelle Sixtine, François c’est plutôt un sympa. Loin de se préoccuper que de contraception (il l’a même recommandée à une philippienne qui en était à sa sixième césarienne, c’est dire…), son vrai souci c’est les  » ‘tits pauvres » (*voix de l’abbé Pierre on*). Je ne savais pas qu’ici on élisait les plus bêtes (c’est plutôt les Etats-Unis, ça), je croyais que c’était les plus méchants…

  3. Votre site est vraiment passionnant, décalé, bien informé et amusant à lire. Dommage toutefois vos propos un peu facilement blessant et peu objectifs à l’égard du catholicisme ou de ses représentants. Ce qui d’ailleurs n’ajoute vraiment rien au contenu de vos enquêtes. Bravo en tout cas pour le reste.

  4. bonsoir tardif. il me semble que mon commentaire n’a pas été retenu. en tout cas, je renouvelle mes félicitations pour la qualité de votre site, l’intérêt des sujets et la façon plaisante de s’y intéresser. Je renouvelle aussi mon interrogation concernant les  »piques » un peu gratuites concernant la religion catholique, mais cela n’enlève rien à la qualité de votre site. bonne continuation !

Laisser un commentaire