Don Carlos, l’histoire d’une vie ratée

Aujourd’hui, je vous parle de Don Carlos, c’est un Habsbourg. Il est le petit fils de Charles Quint, on le connaît surtout pour son comportement agressif, son intelligence limitée et le fait qu’il ne soit pas très beau du fait de la consanguinité. Avoir comme grand-père l’homme le plus puissant de l’époque n’a pas franchement aidé le petit Don Carlos à avoir une vie sympa… Bien au contraire !

L’enfance de Don Carlos

pere mere fils

Don Carlos est né le 8 juillet 1545 à Valladolid, son père est le roi d’Espagne Philippe II et sa mère est Marie de Portugal, la pauvre femme décède seulement quatre jours après la mise au monde de son fils. Celui-ci est alors élevé par ses tantes, les infantes Dona Maria et Dona Juana. Pendant ses quinze premières années, le petit Don Carlos ou Charles d’Autriche, c’est selon, ne va quasiment pas voir son père mais il grandit avec son jeune oncle Don Juan et d’Alessandro Farnese. Don Juan est un bâtard de Charles Quint et Alessandro est envoyé à la cour d’Espagne à cause d’un traité. En réalité, il est un peu l’otage politique de son oncle (sa mère est la demi-sœur de Philippe II) suite au traité de Gand. Peu importe, les trois garçons s’entendent bien, ils suivent les mêmes cours et évoluent ensemble mais Juan Carlos a de grosses tares, liées à la consanguinité dans sa famille, et il est d’un naturel violent et… disons-le, il est moche !

La consanguinité, ça use les corps et les esprits

Dès sa plus tendre enfance Don Carlos est fragile physiquement, il est chétif, souffreteux et il est difforme… En effet, il cache sous une grande cape la bosse qui lui déforme le dos, sa tête est énorme comparée au reste de son corps. De plus, ses yeux sont saillants, ses oreilles écartées et il est prognathe… ça fait beaucoup pour un petit garçon. Heureusement pour lui son mauvais caractère ne lui vient que plus tard, au début de l’adolescence. On raconte alors qu’il est vindicatif, violent, cruel et colérique et qu’un jour, alors que son bottier lui a confectionné des chaussures mal taillées, Don Carlos l’a contraint à les manger en ragoût. Autre histoire : alors qu’il marche dans la rue et reçoit quelques gouttes d’eau provenant de la maison voisine, il ordonne à ses gentilshommes de mettre le feu à la maison et d’en égorger les habitants.

les habsbour

Pour expliquer le comportement et le physique de Don Carlos, on peut évidemment penser à la consanguinité. Don Carlos, il n’est pas franchement gâté en terme de famille. A force de vouloir recoller les morceaux avec les cousins, les nièces ou les sœurs des maisons royales du Portugal et d’Espagne par des mariages, la maison des Habsbourg cause sa perte.

Revenons à Don Carlos, son père, Philippe II, et sa mère, Marie-Manuelle de Portugal, sont cousins germains, mais si ce n’était que ça, ce ne serait pas grave ! La mère de Marie-Manuelle et le père de Philippe II sont frère et sœur, mais le père de Marie-Manuelle et la mère de Philippe II le sont aussi ! De fait, Carlos a seulement quatre arrière-grands-pères contre huit pour les personnes qui ne sont pas issues de famille consanguine. Et seulement six arrière-arrière-grands-parents au lieu de seize au maximum car ses deux arrières grands-mères sont sœurs, il s’agit de Jeanne de Castille et Marie d’Aragon. Bref, faire l’arbre généalogique de Don Carlos c’est juste un casse-tête. Ce qu’on peut ajouter d’important c’est que lors de sa quatrième union avec sa nièce, Philippe II a eu un fils, Philippe III d’Espagne. Lui-même va épouser une de ses cousines, Marguerite d’Autriche ; et ils vont avoir un gamin, Philippe IV. Et ce Philippe IV épouse sa propre nièce, Marie-Anne d’Autriche ensemble ils ont comme gamin Charles II l’ensorcelé, dit aussi le débile… Le dernier et le plus teubé de tous les Habsbourg.

Les mariages ratés de Don Carlos

 

 

Elisabeth de France et

Elisabeth de France et Anne d’Autriche

L’ambassadeur de France, Saint-Sulpice, laisse entendre, sans pour autant pouvoir le prouver que Don Carlos est homosexuel et impuissant. Don Carlos est en effet passionné par son jeune oncle Don Juan qui est le seul à recevoir de lui de l’amour, de la reconnaissance et non de la colère, malgré quelques disputes puériles. Don Carlos se moque souvent de Don Juan et l’insulte de bâtard et de fils de putain. Juan répond alors « si, yo lo soy ; mas yo tengo padre mejor que vos ». (en gros ça veut dire : oui je suis un fils de pute, mais mon père est mieux que le tien) Ils ont 15 et 13 ans et font rapidement la paix.

Philippe II et Marie Tudor

Philippe II et Marie Tudor

Par deux fois, alors qu’il aurait dû épouser des princesses, Don Carlos a vu ses promises épouser son propre père. Oui oui. Philippe II, père de Don Carlos a été marié quatre fois. La première fois avec Marie-Manuelle de Portugal, la mère de Don Carlos avec qui il est cousin germain par les deux côtés. La deuxième fois, en 1554, il épouse Marie d’Angleterre puis, en troisième noce, il se marie avec la fille du bon roi de France Henri II en 1559, pourtant promise à Don Carlos. C’est d’ailleurs lors de ces noces que le roi de France a eu son accident mortel. Enfin, à nouveau veuf en 1570, Philippe II a épousé Anne d’Autriche, sa nièce (il s’agit de la fille de sa propre sœur) et cousine germaine de Don Carlos qu’elle devait initialement épouser.

L’accident bête de 1562

En mai 1562, alors qu’il tente de pécho une servante, Don Carlos tombe dans les escaliers, sa tête frappe toutes les marches. Comme si ça n’était pas déjà assez compliqué la-dedans… Les médecins le trépanent en urgence mais il n’y a pas de fracture. Cependant, personne ne parvient à faire disparaître la fièvre qui ronge Don Carlos pendant plusieurs jours. Le 5 mai, il tombe dans un coma. Le 9 mai on le trépane à nouveau. En vain. Philippe II fait alors venir des reliques de Diego Didace au chevet de son fils, et petit à petit Don Carlos se rétablit mais aujourd’hui, on mise plus sur l’application d’un onguent d’un guérisseur maure que sur la présence des reliques. Peu importe. Le mec va mieux et on chasse le guérisseur en le traitant de charlatan. En revanche Philippe II demande la canonisation de Diego Didace… L’accident a laissé des traces, Don Carlos est encore moins raisonnable qu’avant et il ne parvient plus à coordonner ses membres.

Philippe II raye son fils du trône

Öèôðîâàÿ ðåïðîäóêöèÿ íàõîäèòñÿ â èíòåðíåò-ìóçåå Gallerix.ruDon Carlos étant le premier fils légitime du roi Philippe II, il est tout naturel pour lui d’hériter du trône à la mort de son père. D’ailleurs, en 1560, les Cortes de Castille le reconnaissent en tant qu’héritier légitime et officiel. Mais Philippe II voit bien que son fils est débile (barré) incapable de gérer quoique ce soit et surtout pas un royaume, alors il le raye de la succession au trône. Lorsque le jeune homme l’apprend, il a 20 ans et il est hors de lui. Il tente alors de s’échapper dans les Flandres puis en Allemagne, mais incapable d’agir de manière logique et responsable, il échoue. Cependant, il aurait été en contact avec des mecs à l’origine de la rébellion des Pays-Bas, alors pour ne pas jouer avec le feu, son père demande son arrestation sur le champ et il est emprisonné à l’Alcazar de Ségovie où il décède quelques mois plus tard. A propos de cette mort, les rumeurs vont bon train mais rien ne peut être prouvé… On raconte notamment que son père, Philippe II d’Espagne, l’aurait empoisonné !

Si tu as aimé cet article, n’hésite pas à t’abonner au blog pour ne jamais rien manquer. Tu peux aussi lire l’article sur Charles II l’ensorcelé, encore appelé : le débile. Si tu veux soutenir le blog, tu peux acheter le tome un, le deux, le trois, ou tous ensemble sur TheBookEdition ! En plus, c’est l’occasion de faire de beaux cadeaux culturels pour ton père, ta soeur ou ton fils (s’il a plus de 14 ans quoi…) Et si tu veux en savoir plus sur la vie de Don Carlos, je te propose de découvrir la biographie de la personne qui l’a le plus cotoyé, son petit oncle Don Juan.

Share Button

2 thoughts on “Don Carlos, l’histoire d’une vie ratée

  1. Bonjour, attention le dernier portrait ne représente pas don Carlos, fils de Philippe II mais don Carlos, fils de Philippe III et frère de Philippe IV. Merci pour ces articles divertissants !

  2. En réalité , Charles II d’Espagne est le dernier des Habsbourg d’Espagne .
    La branche autrichienne garda le pouvoir sur le Saint Empire , mais perdit l’Espagne au profit de la France .
    Dommage …

Laisser un commentaire